Dominique Perben : "J'ai refusé"

Ce ministère a pourtant bien été proposé à l'ancien ministre de la Justice, qui a été reçu par François Fillon hier à 14h30. Mais Dominique Perben souhaitait un ministère dédié, indépendant, or le Premier ministre avait prévu de le rattacher au ministère de l'Intérieur, qui a été attribué à Brice Hortefeux. "Je ne voyais pas très bien comment cela allait fonctionner, ça ne m'a pas paru très clair. J'ai donc refusé" explique Dominique Perben ce matin à Lyon Capitale. "Je voulais un ministère dédié, pour être indépendant et libre de mener cette réforme. Cela revenait à diviser le ministère de l'Intérieur en deux, ils n'ont finalement pas souhaité le faire. Dans ces conditions, je préfère faire cette réforme au Parlement, comme rapporteur du texte. Les commissions vont désormais jouer un rôle majeur, j'aurai plus de moyens et je serai plus libre". Il ajoute qu'il n'est 'pas en manque de maroquins'.
En l'absence d'un ministère dédié, la réforme des collectivités locales devrait être portée au gouvernement par le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux et son secrétaire d'Etat aux collectivités territoriales Alain Marleix.

à lire également
Dominique Perben © tim douet
Défait par Gérard Collomb en 2008, Dominique Perben, qui est passé En Marche depuis, aura son mot à dire sur les investitures lyonnais de LREM pour 2020. Il fait partie de la commission d'investiture qui devra choisir entre Gérard Collomb et David Kimelfeld. Tout comme Jean-Marie Girier un ancien collaborateur du maire de Lyon qui a depuis pris ses distances.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut