Sytral lance une campagne contre le harcèlement sexiste dans les TCL

Le 28 janvier, le Sytral a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation contre le harcèlement sexiste que les femmes subissent dans les transports en commun lyonnais.

Que ce soit un regard pervers, une remarque déplacée ou carrément une main aux fesses, 100 % des usagères des TCL ont déjà été victimes de harcèlement sexiste, d'après le Sytral. Face à cette situation, l'autorité organisatrice des transports en commun lyonnais avait déjà lancé en 2015 des "marches exploratoires". Des usagères bénévoles étaient chargées d'établir un diagnostic de l'expérience des femmes dans les transports en commun. Les participantes ont rendu leurs conclusions en septembre, en espérant que leurs recommandations soient prises en considération.

Un slogan qui encourage à la solidarité

Leurs voix ont été entendues. Le 28 janvier, une campagne de sensibilisation contre le harcèlement sexiste a été lancée sur le réseau TCL. Cinq visuels vont être affichés sur tout le réseau, avec différents objectifs : interpeller les agresseurs sur les sanctions encourues, rappeler aux témoins les bons réflexes à adopter ou encore informer les victimes des dispositifs d'accompagnement mis à leur disposition pour porter plainte.

Le slogan “Tout le réseau fait bloc face au harcèlement sexiste” encourage tous les usagers à être solidaires face à ce genre de situations. 5 000 autocollants avec le slogan “On vous protège seront également placés sur l’ensemble du réseau. D'après les TCL, "le personnel est bien entendu formé aux différentes procédures".

Informer de la présence de caméras

Le but est aussi d'informer les voyageurs "de la présence de caméras dans les stations, les bus et les tramways afin de tranquilliser les usagers et de dissuader le passage à l’acte". Dans leur retour, les participantes des "marches exploratoires" regrettaient que ce dispositif ne soit pas plus médiatisé. Il permet non seulement de dissuader le passage à l'acte mais aussi d'encourager les victimes à porter plainte.

La campagne a lieu jusqu’au 8 mars, Journée internationale des droits des femmes. Ce jour-là, une opération de sensibilisation aura lieu dans les stations Laurent-Bonnevay et Vaise, ainsi que devant la gare de la Part-Dieu. Un guide pratique sera remis aux voyageurs, expliquant les démarches pour porter plainte et le comportement à adopter face à une agression.

1 commentaire
  1. spot2001 - 31 janvier 2017

    Vu le manque de 'civisme' des usagers ( pieds sur les sièges, musique à fond, ne pas laisser descendre avant de monter ... ) j'ai du mal à imaginer que pour des choses bien plus graves les gens soient plus solidaires .....

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut