Triomphe amour Raskine Guittier
© Michel Cavalca

Marivaux : le Triomphe de Raskine au TNP

Le Triomphe de l’amour, mise en scène Michel Raskine © Michel Cavalca

© Michel Cavalca

Alors que Le Roi Lear triomphe dans sa grande salle, le TNP accueille dans son “petit théâtre” Michel Raskine, pour son adaptation de la pièce de Marivaux Le Triomphe de l’amour. Ce n’est pas la première fois que l’ancien directeur du théâtre du Point-du-Jour se produit à Villeurbanne : le public avait pu y voir ses mises en scène de Max Gericke ou Pareille au même de Manfred Karge en 1985 et de Huis Clos de Jean-Paul Sartre en 1992.

“Conte cruel et fable politique”

Marief Guittier dans “Le Triomphe de l’amour”, mise en scène Michel Raskine © Michel Cavalca

© Michel Cavalca
Marief Guittier dans “Le Triomphe de l’amour”, mise en scène Michel Raskine.

On retrouve dans Le Triomphe de l’amour des éléments toujours très présents dans les pièces de Marivaux. Du travesti et de la séduction, avec cette jeune princesse qui se déguise en homme pour approcher un prince habitant dans une maison austère et fermée au charme et au sentiment amoureux. Léonide, sous le nom de Phocion, arrivera à séduire l’hôte, le vieux philosophe Hermocrate et sa sœur Léontine. Les valets, des personnages toujours hauts en couleur chez Marivaux, ne sont pas dupes et assistent à cette comédie entre aristocrates. Pour Michel Raskine, cette pièce est un “conte cruel et une fable politique tout à la fois”. Où l’on retrouvera la grande Marief Guittier, qui nous avait épatés en 2012 dans Le Président.

---

Le Triomphe de l’amour. Du 29 janvier au 21 février à 20h (dim. 16h, relâche les lundis), au Théâtre national populaire (TNP), place Lazare-Goujon, Villeurbanne.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut