Comment les fibres nous protègent du diabète et de l'obésité

Une équipe franco-suédoise, comprenant des chercheurs de l'Université Claude Bernard Lyon 1, vient d'élucider le mécanisme qui fait d'une alimentation riche en fibres une barrière protectrice contre le diabète et l'obésité.

L'effet protecteur d'une alimentation riche en fibres est bien connu des chercheurs : ainsi, des animaux recevant une alimentation riche en fibres grossissent moins et sont moins enclins à développer un diabète que des animaux qui n'en consomment pas.

En revanche, le mécanisme à l'origine de cet effet restait incompris de la communauté scientifique.

Une équipe franco-suédoise, comprenant des chercheurs du CNRS, de l'Inserm et de l'Université Claude Bernard Lyon 1 (Unité Inserm 855 "Nutrition et cerveau"), vient de le mettre en lumière.

Une publication datée du 9 janvier, dans la revue américaine Cell (considérée pour les scientifiques comme la revue la plus prestigieuse pour publier, derrière Nature ou Science).

L'équipe, menée par Gilles Mithieux, chercheur de l'unité lyonnaise "Nutrition et cerveau" se sont demandés si ce mécanisme était en rapport avec la capacité de l'intestin à produire du glucose entre les repas et au cours de la nuit.

C'était bien cela. Ce glucose possède des vertus particulières : il est détecté par le système nerveux présent dans les parois de la veine porte (celle qui collecte le sang provenant de l'intestin), qui à son tour envoie un signal nerveux au cerveau.

En réponse, le cerveau déclenche un faisceau d'effets protecteurs face au diabète et à l'obésité : la sensation de faim diminue, la dépense énergétique de repos augmente, et enfin, le foie produit moins de glucose.

Vers de nouvelles normes nutritionnelles

Outre ce mécanisme, ces travaux mettent en lumière le rôle de la flore intestinale qui, en fermentant les fibres alimentaires, offre à l'intestin les précurseurs pour produire le glucose.

Ils devraient ainsi permettre de proposer de nouvelles recommandations nutritionnelles et de mettre en évidence de nouvelles cibles thérapeutiques pour prévenir et soigner le diabète et l'obésité.

Faire défiler vers le haut