Gouter by Sébastien Bouillet
©Tim Douet

Les gâteaux d'antan de Sébastien Bouillet

Le chocolatier de la Croix-Rousse Sébastien Bouillet a ouvert Goûter, une boutique dédiée aux viennoiseries et aux gâteaux d'antan.

Gouter by Sébastien Bouillet ()

©Tim Douet

Ce samedi matin, sous les gouttes, les parapluies s'agglutinaient devant la petite vitrine de Goûter, la nouvelle boutique de Sébastien Bouillet.

L'enfant chéri de la Croix-Rousse, frénétique représentant de la pâtisserie lyonnaise, ouvrait une énième adresse. Ou plutôt un nouveau concept.

Après [CHOKOLA], à deux pas, dédié à l'univers du chocolat sous toutes ses formes (liquide et solide), le gone 100 % pur sucre lance [GOÛTER], une adresse de 18 m2 vouée à la viennoiserie et aux gâteaux de grands-mères.

Gouter by Sébastien Bouillet ()

©Tim Douet

"L'idée ? Faire des produits simples et bons, avec de bonnes matières premières. Ce que mon père faisait il y a dix ans et qu'on avait arrêté" explique Sébastien, bonne bouille malgré ses quatre heures de sommeil.

Toutes les viennoiseries sont travaillées à base de farine de montagne de tradition française et sur levain et beurre AOP de Montaigu (Charentes-Poitou).

Gourmandises et marketing

Au programme des festivités : des financiers, des madeleines, des cookies, des sablés bretons, des croquants aux amandes, des petits babas au rhum, des cakes au mètre et des brioches au poids, une extra "brioche suzette" (beurre d'agrumes, Grand Marnier et cassonade sur le dessus), la tarte François (pâte feuilletée, feuilleté amandes, crème amande, appareil à clafoutis et pommes), la "trabouille" (spécialité à la praline made in Bouillet) qu'on vous emballe dans une boîte à pizza.

Gouter by Sébastien Bouillet ()

©Tim Douet

Car ce qui caractérise Bouillet, en plus du goût, c'est son merchandising décomplexé et unique. "Le petit prince du marketing" dit de lui le pâtissier parisien Christophe Michalak (le parrain de sa fille) qui, sur le sujet, est loin d'être un bizut.

La déco de [GOÛTER] : carrelage grès cérame émaillé à motifs noir et blanc, lampes à suspension monte et baisse, faïence murale "métro", cagettes en bois spécialement créées par des menuisiers, cloches pour couvrir les gâteaux...

Du néo-rétro classe et gourmand !

> [GOÛTER]. 16, place de la Croix-Rousse. Croix-Rousse.

1 commentaire
  1. SophieV - sam 16 Mai 15 à 16 h 38

    Je suis allée cet après midi me rendre compte par moi même après avoir été alléchée par l'article et les photos. Dès l'entrée, ce qui frappe c'est l'odeur incomparable des viennoiseries, tartes et brioches fraiches, ça sent le beau et le bon ! les odeurs d'enfance remontent à la surface, la mémoire est une mécanique incroyable. Le choix est limité mais j'imagine que c'est indispensable si l'on veut proposer du frais, voire du très frais. Par contre déception niveau proportion des gâteaux, entiers ou à la part. La tartelette aux abricots est microscopique par ex; lorsqu'on s'appelle 'goûter' il faut être à la hauteur de la proposition, là c'est plutôt gourmet; or le goûter, c'est la fringale des enfants ( et des parents ) à la sortie des classes, on reste sur sa faim. Accueil parfait.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut