3 QUESTIONS A HENRI BRINNEL, MEDECIN-CHEF AU CENTRE HOSPITALIER DE L'ARBRESLE

Ça va de 18 à 45 ans. Chose étonnante, il y a beaucoup de soixante-huitards qui sont préretraités et qui fument tous les jours. On voit les échecs professionnels. Ils veulent prendre un nouveau départ.

Observez-vous une plus forte dépendance qu’avant ?
Oui. Nous savons que les taux de THC* dans le cannabis sont plus élevés depuis quelques années. Quand, dans les années 70, les gens fumaient dix joints par jour, ils n’étaient pas dépendants. Aujourd’hui, avec seulement deux joints par jour, on commence à avoir des dépendances. Pour l’herbe, le taux de THC est passé de 5 % à 70 % en 20 ans.

Craignez-vous une augmentation du nombre de patients ?
Ces trois ou quatre dernières années, le nombre de patients du centre hospitalier de l’Arbresle a triplé. En 2006, nous avons eu 30 personnes hospitalisées pour consommation de cannabis. Cela représente 10 % des hospitalisations pour comportements addictogènes (ndlr : avec l’héroïne, la cocaïne, etc.)
Propos recueillis par GL

* Substance active du cannabis, aux effets psychotropes.

Faire défiler vers le haut