400 ANTI-SARKO ... ET AUTANT DE POLICIERS

Et pour cause : le rassemblement avait été autorisé. Du coup, tout le long du parcours, connu à l'avance, un impressionnant dispositif policier a été déployé. Une banderole à la tête du cortège rappelait les nombreuses arrestations des jours précédents en demandant l'amnistie pour toutes ces personnes. En queue de cortège, costumes et tailleurs défilaient pour une "Manif de droite". Regroupés dans le Collectif artistique anti-sarko (le Caas), ces manifestants entendent dénoncer, sur le mode du second degré, la politique des gouvernements de droite. On pouvait entendre : "la BAC dans toutes les facs" ou encore "nos profits valent plus que leur vie".

à lire également
Dans l'industrie et les services, l'activité a repris et semble se rapprocher de son rythme normal en Auvergne-Rhône-Alpes, note la Banque de France dans sa dernière enquête. Seule l'hôtellerie-restauration marque encore le pas.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut