Fin de l'alerte pollution à Lyon

Après plusieurs jours de dépassements de seuil, l'alerte pollution est levée.

On respire mieux à Lyon. C'est en tout cas ce que tendent à dire les prélèvements et les mesures effectués par Air-Rhône-Alpes, l'organisme chargé de vérifier la qualité de l'air dans la région. Si le bassin lyonnais et nord-Isère avait franchi le niveau d'information de pollution aux particules fines depuis plusieurs jours et plus récemment le niveau d'alerte, tous les dispositifs préfectoraux sont aujourd'hui désactivés.

Les masses d’air ont réussi à se renouveler, notamment grâce à la diminution de l’influence de l'anticyclone présent au-dessus de nos têtes depuis plus d'une semaine. Les pluies attendues cette nuit et samedi devraient contribuer à un "lessivage" efficace de l'air de la région.

à lire également
La crise sanitaire liée à la Covid-19 a impacté nos modes de consommation, entrainant le retour du "tout emballage" et du plastique à usage unique. Comment, à Lyon, cette consommation s’est traduite ? Quels effets sur nos environnements ? Comment concilier hygiène, en pleine crise sanitaire, et réduction des déchets ?
Pollution Lyon double
© Tim Douet

Fin de l’alerte pollution à Lyon

Lyon repasse ce lundi sous le seuil d’alerte à la pollution aux particules fines.

Lyon respire (un peu) mieux. Selon Air Rhône-Alpes, chargé de surveiller la qualité de l'air dans la région, le bassin lyonnais repasse ce lundi sous le seuil d'alerte de pollution aux particules fines, franchi vendredi dernier.

L'organisme craint toutefois un nouvel épisode de pollution dès demain : "La situation atmosphérique sera encore propice à l'accumulation des polluants. Un dépassement de seuil dans le bassin lyonnais Nord-Isère n'est pas totalement exclu."

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut