Jumping : l’Allemand Deusser remporte la Coupe du monde

Le cavalier allemand Daniel Deusser, en selle sur Cornet d’amour, s’est imposé dans les finales de la Coupe du monde de jumping qui se tenaient à Lyon ce week-end. Son compatriote Ludger Beerbaum se place deuxième avec Chiara. Le Britannique Scott Brash complète ce podium, associé à Ursula XII.

Après quatre jours de compétitions à Lyon, l'Allemand Daniel Deusser s'est emparé de la Longines FEI World Cup. Lui qui n'avait pas fait de cette Coupe du monde de saut d'obstacles une priorité, le voici sur la plus haute marche du podium. Régulier tout au long de la compétition, le grand cavalier de 32 ans confesse avoir été plus stressé que d'habitude au moment de s'élancer pour la deuxième manche. Et pour cause, s'il avait fait tomber la moindre barre, il aurait dû courir un barrage face à Marcus Ehning, le spécialiste de l'exercice. "Je savais que je n'avais pas le droit à l'erreur, alors, quand j'ai tapé le numéro 1 [qui n'est pas tombé NDLR], j'ai eu un peu peur, mais je me suis aussitôt ressaisi", confesse le cavalier, qui avait emmené un seul cheval pour ces finales. "Cela fait un an et demi que je le monte et je trouve qu'il a un excellent mental", a-t-il expliqué.

Beerbaum a eu des frissons en regardant Deusser

Généralement peu expansif, Ludger Beerbaum n'a pas caché sa satisfaction d'avoir réussi à accrocher la deuxième place au classement définitif, lui qui doit sa venue à Lyon à quelques défections. "J'avais déjà prévu mon planning pour la saison outdoor. Mes chevaux n'ont donc pas été préparés spécifiquement pour cette épreuve", explique l'Allemand. Pas frustré de ne pas être numéro 1, il avoue même avoir eu des frissons en regardant la prestation de son compatriote.

Au troisième rang, le Britannique Scott Brash, qui défendait ses chances pour la première fois dans une finale de Coupe du monde, semblait ravi de sa place. "Si on m'avait dit il y a quelques semaines que j'allais être troisième, j'aurais déjà été ravi", sourit le cavalier d'Ursula XII, qui fait remonter la Grande-Bretagne sur un podium qu'elle n'avait plus connu depuis 2005.

Guerdat chute... de 4 places

La journée n'a pas réussi au Suisse Steve Guerdat, qui tenait jusqu'à ce matin la première place du classement provisoire. Deuxième de la Coupe du monde lors des deux éditions précédentes, le Jurassien ne voulait pas laisser passer sa chance. Mais le sport en a décidé autrement... Avec une barre lors de chaque manche, il recule à la cinquième place du classement définitif.

Côté français, Simon Delestre n'a pas réussi à accéder à la seconde manche. Kevin Staut avait de son côté la possibilité de défendre ses chances. Mais, très loin dans le classement provisoire et ne pouvant prétendre à une place d'honneur, il a préféré préserver sa jument Silvana en se retirant. "Je suis particulièrement impressionné par le courage de certaines équipes, qui ont eu le courage de ne pas partir sur le parcours pour ne pas crever leur chevaux. À eux, je dis chapeau !" a commenté Walter von Känel, président de Longines, sponsor de l'événement.

Les trois premiers repartiront d'ailleurs avec une luxueuse montre de la marque suisse, et un chèque : 172 500 euros pour Daniel Deusser, qui dit avoir hâte de revenir à Lyon. Dans ces conditions, comme on le comprend !

Retrouvez l’intégralité du classement ici
Ci-dessous, revivez le direct de l’épreuve :
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut