Manifestation "Jamais sans toit"
dr

Plan froid : l’école Gilbert-Dru toujours occupée

Le collectif “Jamais sans toit” dénombre 50 familles toujours sans solution de logement pendant le plan froid. Alors que l’école Gilbert-Dru est toujours occupée et que d’autres pourraient l’être bientôt, le collectif réclame la réquisition des logements vides.

Mercredi après-midi, le collectif "Jamais sans toit" se réunissait devant la préfecture pour réclamer des actions pour les familles en difficulté de logement. Une cinquantaine de familles attendent toujours une solution de logement dans le cadre du plan froid. Ils comptent sur la solidarité, notamment celle des écoles.

L’école Gilbert-Dru (Lyon 7e) est occupée depuis le 20 novembre. Trois familles avec des enfants s’y sont succédé. Aujourd’hui, l’école héberge encore une femme seule avec son enfant. Allan Maria, professeur à l’école Gilbert-Dru, était présent au rassemblement hier soir : "On ne peut pas, en tant que professeur, défendre les droits de l’enfant et, le soir venu, raccompagner les enfants dehors sachant qu’ils n’ont nulle part où dormir." Le professeur a été confronté directement au problème : "Un de mes élèves dormait dehors."

Réquisition de logements vides

Pour Allan Maria comme pour les autres membres du collectif “Jamais sans toit”, le problème est aussi une question de volonté politique. "Le préfet acceptait de nous recevoir mais il voulait qu’on annule le rassemblement d’aujourd’hui", lancent les responsables, au mégaphone, devant les grilles de la préfecture.

"Gérard Collomb, lui, nous a dit qu’il ne voulait pas que Lyon devienne Calais", ajoutent-ils. Le collectif réclame notamment à la mairie de réquisitionner les logements vides. Le collectif évoque les immeubles rue Paul-Cazeneuve avec 35 logements ; les collèges Truffaut ou Jean-Vilar disposeraient également d’appartements inoccupés. Hier, devant la préfecture, le collectif “Jamais sans toit” avait pour objectif de rappeler que le droit à l’hébergement est inconditionnel.

à lire également
Gérard Collomb – Janvier 2020 © Antoine Merlet
Entretien avec Gérard Collomb, qui entame sa dernière campagne électorale à Lyon dans le rôle du favori. Mais acculé, contesté comme jamais. Le revers de la médaille de son modèle lyonnais n’a jamais été aussi visible : embouteillages, flambée de l’immobilier. Son projet phare, l’Anneau des Sciences, clive. Pour Lyon Capitale, il détaille la philosophie de sa conversion à l’écologie.
Faire défiler vers le haut