Raphaël Debu (FDG) : l’Europe doit être “plus sociale”

Raphaël Debu, candidat du Front de gauche pour les européennes dans la région Sud-Est, était l’invité de notre émission vidéo en direct, ce mercredi à 9h.

Pour cette dernière ligne droite avant le scrutin du 25 mai prochain, Lyon Capitale consacre son émission L'Autre Direct à interroger les principaux candidats aux élections européennes. Nous commençons avec le communiste Raphaël Debu, candidat sur la liste du Front de gauche pour la région Sud-Est.

Selon Raphaël Debu, le Front de gauche vise une double ambition pour les élections européennes : "Il nous faut multiplier notre score par deux par rapport aux dernières élections et envoyer deux députés, y compris Marie-Christine Vergiat, député sortante, au Parlement européen."

Le Front de gauche propose une "réelle politique de gauche, sans être dans le dogme libéral, comme le PS peut l’être au niveau européen", affirme Raphaël Debu. Ainsi, le parti de Jean-Luc Mélenchon n’appuiera pas la candidature de Martin Shulz, soutenu par le Parti socialiste européen (PSE), mais plutôt celle d’Alexis Tsipras, candidat d’un parti grec similaire à celui du Front de gauche.

Relatant les méfaits de l’Union européenne sur la Grèce ou l’Irlande, le candidat Front de gauche dénonce les banques privées comme étant les principales responsables des dettes européennes. Le Front de gauche proposerait ainsi une suppression des dettes européennes afin de réduire le déficit, comme l’a auparavant fait l’Islande en passant de 20 à 10 milliards de déficit.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut