societeSITL

SITL : Emmanuel Delepoulle s’explique

Emmanuel Delepoulle, président de Snep-Euroform, a retiré mardi son offre de reprise de l’entreprise SITL. Pour lui, l’assignation portée par Maître Rilov, représentant le collectif des salariés, a été déterminante.

L’industriel isérois Emmanuel Delepoulle, président de Snep-Euroform, a retiré son offre de reprise ce mardi. Appuyé par un fonds d’Abou Dhabi, elle proposait d’apporter 30 millions d’euros à SITL et de reprendre 218 de ses 395 salariés.

" D’abord les règles du jeu ont changé sur le terrain. Je tiens d’ailleurs à remercier le préfet Carenco et son adjoint le préfet Férin qui ont été pour nous des aides quasiment quotidienne. Mais le terrain est un tel problème juridico-administratif que l’on sait vraiment heurté à un mur.

Le terrain devait normalement être attribué par le Tribunal de Nanterre hier et en fait, il ne l’a pas été, sauf erreur de ma part. Il y a des recours au tiers possible sur la propriété du terrain, dont un recours au tiers qui est une personne extérieure à SITL (Maître Rilov) qui représente le collectif des salariés. Il y a quelques jours, il a porté une assignation contre Maitre Meynet, l’administrateur judiciaire et Pierre Millet, propriétaire actuel de SITL.Cette assignation a fait extrêmement peur à mes investisseurs (Abu-Dhabi). On ne sait pas ce qui peut se passer. On n'a pas de vision. A tort ou à raison, car cela va être très compliquée à mener.

Sans l’assignation, l’histoire aurait été peut-être différente. En tout cas, cela a été un des éléments déclencheurs du retrait de mes actionnaires".

Le tribunal de commerce doit trancher ce vendredi entre une poursuite d’activités en fonction des offres qui resteront, ou la liquidation judiciaire de l’entreprise SITL.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut