A L'INCONNU QUI VA SAUVER ELODIE

Il n'y a que Sarkozy qui a déjà passé tous ses exams. Encore un fayot !

Pour les 100 000 étudiants de Lyon, c'est pareil : l'espace-temps se remplit de bachotages et de photocopies. Les bouquins et les cahiers deviennent les seuls camarades de chambrée : un peu le début des heures sup'... mais sans supplément de salaires.

Il faut se taper Descartes, Dolto, Dalloz, dans une sorte de confrontation avec soi-même : arracher un savoir, s'aiguiser le raisonnement, contourner ses lacunes...faire quelques impasses de cours. Et surtout, résister à cette profonde envie de faire la grâce mat'.
Toute cette jeunesse va chercher, pendant cette période de répétition générale, une sorte d'énergie vitale qui peut parfois avoir des effets miraculeux. Elodie le croit, Elodie y croit.

Cette belle fille bosse tous les jours...mais dans sa chambre de l'hôpital Edouard Herriot. Dans sa "cellule" stérile, les jours défilent dans la détresse médicale. Les seuls virus qu'elle soit autorisée à fréquenter sont ceux de la planète Internet : elle ne peut parler que par MSN ou à ses parents quand ils sont habillés comme des cosmonautes. Atteinte de leucémie, elle attend, plus que n'importe quel étudiant, que ce mois de mai vienne chambouler son existence. Elle attend les résultats de sa chimio, elle attend un donneur et passe tous ses moments d'éveil... à réviser.

Devant une telle volonté, la direction de Lyon 3 lui permettra de passer ses examens, presque comme tout le monde, pour valider son DEUST de droit de l'environnement et de l'urbanisme. A 21 ans, elle avale ses cours entre deux bouchées de plateau-repas sans aucun goût et une poignée de médocs. Elle boit peu, elle a mal. Mais elle révise pour croire toujours à son destin.

Les médecins ont parcouru tous les listings mondiaux et le donneur est aujourd'hui introuvable. On ne le connaît pas. Il se balade quelque part. Peut-être à côté de vous, à côté de nous. Peut-être est-ce vous ?

Lyon Capitale avec ses lecteurs s'associe à cette course contre la montre, à cette recherche de compatibilité qui peut permettre à cette étudiante d'espérer pouvoir poursuivre ses études... Il suffit d'une petite prise de sang, d'une grosse prise de conscience, d'un peu d'émotion, pour redonner les globules de la vie à Elodie. Bonne chance !

Etablissement français du sang : 04 72 71 17 66

www.gespoir.com
Une copine d'Elodie vient d'ouvrir un blog http://meloddehh.skyblog.com

Faire défiler vers le haut