Christophe Boudot © Tim Douet

À la région Auvergne-Rhône-Alpes, le groupe du RN se scinde

Jeudi 16 décembre, quatre conseillers régionaux du Rassemblement national ont quitté leur groupe politique pour en créer un nouveau après des divisions internes. Ce nouveau groupe, qui compte l'élu du Rhône Christophe Boudot, revendique sa "liberté de parrainage" avant l’élection présidentielle. 

Un vent de scission a soufflé au siège de la région Auvergne-Rhône-Alpes ce jeudi 16 décembre. Quatre élus du rassemblement national ont décidé de se retirer de leur groupe politique avant d’en créer un nouveau intitulé "Libertés, Identité, Souveraineté". Présidé par l’élu de la Drôme Stéphane Blachon, ce nouveau groupe est composé du Rhodanien Christophe Boudot, de Vincent Lecaillon (Haute- Savoie) et d'Isabelle Surply (Loire). 

Cette division intervient alors que les quatre élus ont été la cible ces derniers mois, sur Twitter, d'une campagne de dénigrement orchestrée depuis des comptes derrière lesquels se cachaient maladroitement des colistiers, rapporte l’AFP. Les messages leur reprochaient notamment leur proximité avec Marion Maréchal, qui dirige l’ISSEP une école de sciences politiques installée à Lyon, et leur soutien supposé à Éric Zemmour. 

Une "liberté de parrainage"

Dans un communiqué, les quatre élus expliquent que leur nouveau groupe aura "pour vocation de réunir les élus régionaux qui souhaitent affirmer en priorité leur amour de la France et de son peuple : il œuvrera pour la défense et la reconquête de son identité et de sa souveraineté, la promotion de nos terroirs, la sauvegarde de ses libertés".

Par ailleurs, à quatre mois de l’élection présidentielle, "Libertés, Identité, Souveraineté" revendique sa "liberté de parrainage". Sous entendu sa liberté de soutenir Marine Le Pen, la candidate du RN, ou un autre candidat. 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut