Test du Covid-19 dans un drive à Villefranche-sur-Saône © PHILIPPE DESMAZES / AFP)

À Lyon, l’augmentation des contaminations au Covid-19 se poursuit, la prudence reste de mise

Sous l’effet d’un début de 6e vague ou d’un simple rebond de la 5e vague, difficile à dire pour le moment, les contaminations repartent à la hausse dans le Rhône et à Lyon où le taux d’incidence se rapproche doucement des 1 000 cas pour 100 000 habitants. Alors que les mesures sanitaires ont presque toutes été levées, le préfet du Rhône appelle à la vigilance.

Depuis deux semaines, à Lyon et dans le Rhône les contaminations au Covid-19 sont reparties à la hausse. Pour l’heure, les spécialistes ne s’avancent pas encore à dire avec certitude s’il s’agit d’un rebond de la 5e vague de Covid-19 ou d’une nouvelle vague, mais toujours est-il que le taux d’incidence progresse de nouveau partout en France. 

Pour le moment, le Rhône est plus épargné que la grande majorité des départements français, avec un taux d’incidence de 858 pour 100 000 habitants, selon les derniers chiffres arrêtés par Santé Publique France au 24 mars. Le département se situe ainsi bien en dessous de la moyenne nationale de 1 230 cas pour 100 000 habitants sur une semaine. L’épidémie repart donc moins vite dans le Rhône, mais elle repart tout de même puisqu’il y a encore une semaine le taux d’incidence était d’environ 500. 

Source Santé publique France

Indicateur clé, le taux d’incidence est un très bon moyen de mesurer la circulation du virus à l'instant t sur un territoire. À titre d’exemple, au plus fort de la 5e vague il était de 4 655 à son pic le vendredi 21 janvier et était redescendu à 355 le 6 mars, au moment où le gouvernement avait décidé d’alléger les mesures sanitaires.

Le préfet appelle à la vigilance

Dans ce contexte où les contaminations repartent à la hausse, alors que la grande majorité des restrictions sanitaires ont été levées (fin du port du masque en extérieur, levée des jauges dans les établissements recevant du public, etc.), la préfecture du Rhône appelle donc à la vigilance "afin d’éviter un rebond de l’épidémie et une mise sous pression de nos services hospitaliers". Elle recommande ainsi, "bien qu’il ne soit pas obligatoire", de porter le masque "dans tous les espaces intérieurs et extérieurs à forte densité dans lesquels la distanciation physique n’est pas possible" et de continuer à appliquer les gestes barrières. 

Lire aussi : Covid-19 à Lyon : le port du masque toujours obligatoire dans les TCL

Par ailleurs, le préfet du Rhône Pascal Mailhos insiste une nouvelle fois sur l'importance de la vaccination pour limiter la propagation du virus et surtout ses formes graves et invite donc les personnes qui ne sont pas encore vaccinées à le faire et les autres à recevoir leur dose de rappel. L'occasion de rappeler également que la 4e dose de vaccin est désormais ouverte aux plus de 80 ans ayant reçu leur dose de rappel il y a plus de trois mois.

La répartition des contaminations par tranche d’âges

Actuellement, l’épidémie touche principalement les personnes âgées de 30 à 50 ans dans le Rhône, chez qui l’on enregistre le plus de cas positifs. Les tranches d’âge les moins touchées sont celles des moins de 9 ans et des plus de 80 ans.

  • 0-9 ans : 542
  • 10-19 ans : 735
  • 20-29 ans : 840
  • 30-39 ans : 997
  • 40-49 ans : 956
  • 50-59 ans : 800
  • 60-69 ans : 699
  • 70-79 ans : 828
  • 80-89 ans : 690
  • 90 ans et + : 642
Source : @GuillaumeRozier, covid tracker
Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut