argent-public-subvention-depense-300x225

À Lyon, le succès des comptes bancaires...sans banque

Les comptes bancaires Nickel, disponibles chez les buralistes, rencontrent de plus en plus de succès à Lyon. Zoom sur un système bancaire alternatif qui a la cote.

Quelques minutes et vingt euros. C'est ce qu'il faut réunir pour ouvrir un Compte-Nickel, fondé par la Financière des Paiements Electroniques (FPE). Pour activer son compte, aucune condition de revenu n'est exigée. Le processus implique d'acheter une petite boîte dans laquelle se trouve une carte MasterCard protégée par un code PIN, accompagnée d'une notice explicative.

Une borne électronique s'occupe de scanner pièces d'identité et coordonnées postales avant d'activer la carte grâce aux dix chiffres affichés sur son code barre. Une fois la carte bancaire activée, un ticket est remis au client, sur lequel est inscrit son RIB.

Retirer de l'argent avec cette carte coûtera un euro dans les distributeurs automatiques, peu importe le montant. Chez les buralistes agréés, le retrait coûtera 50 centimes ”, explique Michel Calmo, co-fondateur du projet et directeur de la FPE.

6 buralistes lyonnais partenaires

À Lyon, 4000 comptes ont été recensés et six buralistes sont partenaires du projet.

Malgré ses caractéristiques communes avec un compte bancaire classique, le Compte-Nickel, qui est un compte de dépôt, comporte quelques singularités. Il n'est pas possible, par exemple, de déposer de chèque ou d'alimenter le compte avec plus de 750 euros d'espèces par mois. Pas de possibilité de crédit ou de découvert non plus. Les dépôts d'espèces, eux, sont taxés de 2 % du montant déposé.

Ludovic Herschlikovitz, fondateur du comparateur www.choisir-ma-banque.com, perçoit cette initiative comme très positive : “ C'est une belle opportunité pour les consommateurs et pour la technologie elle-même. Par exemple, le Compte-Nickel n'engendre aucun frais hors France. Si mon enfant part à l'étranger, je peux le créditer en un clic.

Initialement, le projet visait davantage la population très précaire et les interdits bancaires. “ Il s'agissait de cibler les clients plus fragiles, dont les banques traditionnelles ne veulent pas ”, ajoute M. Herschlikovitz. Aujourd'hui, on recense des cadres parmi les consommateurs et beaucoup de clients sans grandes difficultés financières.

Opérations frauduleuses plus faciles ?

La facilité d'ouverture du compte pose toutefois la question du blanchiment d'argent : “ Effectivement, avec sa facilité d'accès, le Compte-Nickel fait partie des sujets sensibles au niveau du blanchiment d'argent, véritable problème pour l'État. Mais avec le dépôt de liquide plafonné chaque mois, le montant d'espèces déposé reste limité ”, souligne M. Herschlikovitz.

En ce qui concerne le paiement en ligne, des alertes peuvent être installées par les consommateurs au dessus d'un certain seuil, pour éviter les fraudes.

2 commentaires
  1. PaulAntoine - ven 15 Jan 16 à 20 h 19

    'Chez les buralistes agréés, le retrait coûtera 20 centimes ”. Et non c'est 0,50 centimes; les frais du Compte Nickel : https://compte-nickel.fr/ca-coute-combien

  2. PaulAntoine - sam 16 Jan 16 à 11 h 24

    Merci d'avoir modifié !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut