800px-Lyon_panoramique

À Lyon, quatre “quartiers ghettos” selon le JDD

Après le discours sur l’“apartheid” du Premier ministre Manuel Valls, l’hebdomadaire a recensé 64 quartiers qui cumulent problèmes sociaux, scolaires et de sécurité. Quatre d’entre eux sont situés dans l’agglomération lyonnaise : la Duchère, les Minguettes, le Mas-du-Taureau et Bron-Terraillon.

Après le discours sur l'“apartheid” de Manuel Valls, Le Journal du dimanche (JDD) a entrepris de recenser les "quartiers ghettos", évalués à 50 ou 100 au niveau national par le Premier ministre. L'hebdomadaire en a décelé 64, dont 4 dans l'agglomération lyonnaise : la Duchère (Lyon 9e), le Mas-du-Taureau (Vaulx-en-Velin), les Minguettes (Vénissieux) et le Terraillon (Bron).

23 % de chômage

Pour arriver à ce résultat, le JDD a croisé la carte des 200 quartiers prioritaires concernés par le NPNRU (Nouveau programme national de renouvellement urbain) avec celles des 80 zones de sécurité prioritaire (ZSP) et des établissements scolaires placés en réseau d'éducation prioritaire (REP). Les quartiers nommés cumulent donc problèmes sociaux, scolaires et de sécurité. L'hebdomadaire précise tout de même que la Duchère est citée bien qu'elle ne soit plus le "ghetto qu'[elle a] pu être dans le passé".

Le taux de chômage atteint 23 % dans ces "quartiers ghettos" et monte même à 45 % chez les jeunes. Entre un tiers et la moitié des habitants de ces zones sont immigrés ou enfants d'immigrés. Quant aux familles, 30 à 50 % d'entre elles sont monoparentales.

à lire également
Le taux de chômage est au plus bas en France depuis 10 ans. Le taux s’établit à 8,5% de la population active. En revanche, il augmente légèrement à Lyon et dans le Rhône lors du 2e trimestre.
6 commentaires
  1. Jean Jaurès - 25 janvier 2015

    L'un d'entre eux a toutes les caractéristiques du développement séparé, autre nom de l'apartheid. Et les chiffres sur le taux de chômage ou celui des origines sont en réalité bien supérieurs à ceux indiqués...

  2. FOurs - 26 janvier 2015

    Je suis passé l'an dernier dans ces 4 quartiers, je ne me suis pas senti en intrus… Y-a-t-il des heures plus difficiles ? Moi c'était en après-midi. Lyon-Capitale va-t-il enquêter ?

  3. stivostine69 - 27 janvier 2015

    Guettos, apartheid, deux mots qui ne devraient pas être utilisés car ne correspondant absolument pas aux situations actuelles, mais surtout par respect pour ceux qui ont réellement vécus ces deux horreurs.Mais pour les socialistes, il est important de soigner une catégorie de votant, il n'y a donc plus aucune place pour la morale et la justesse sémantique.Fort heureusement, cela les desservira au moment venu, quand cela se retournera contre eux, car si apartheid et guettos il y a, logiquement ils en sont grandement responsable, alors que la ils essaient de tout mettre sur le petit peuple français rance et donc raciste.

  4. stivostine69 - 27 janvier 2015

    PS : au top le passage a 800 caractères, je vois que vous lisez les commentaires a la rédac, c'est sympa !

  5. Pedro07 - 27 janvier 2015

    Fier d'habiter Terraillon à Bron. Fier que mes enfants y soient scolarisés. Fier de participer à la vie associative. Fier d'y employer notre assistante maternelle. Fier d'y faire mes courses. Fier de m'y sentir chez moi. Fier d'être Brondillant !

  6. Robes Pierre - 12 février 2015

    je suggère aux bien pensants qui comparent résidences et mode de vie des quartiers rendus difficiles par ceux la même qui y résident de faire une petite virée en Afrique du Sud , vous y découvrirez le bonheur des jours d'après

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut