A Lyon, un Grenelle local contre les violences conjugales

Dans le cadre du Grenelle contre les violences conjugales, un Grenelle local s'est réuni à Lyon ce jeudi 6 septembre. En attendant de nouvelles mesures, la préfecture du Rhône rappelle les outils à la disposition des victimes de violences conjugales et des témoins.

"Aujourd’hui, une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son conjoint. Cela ne peut plus durer", affirme le gouvernement sur son site web. Un Grenelle contre les violences conjugales a débuté ce mardi 3 septembre à Paris. Il se tiendra jusqu'au 25 novembre prochain, journée international contre la violence à l'égard des femmes. Une centaine de Grenelles locaux ont suivi sur l'ensemble du territoire.

A Lyon, la préfète déléguée à la Défense et la Sécurité Emmanuelle Dubée, le procureur de la République près le TGI de Lyon Nicolas Jacquet et le procureur de la République près le TGI de Villefranche-sur-Saône Sylvain Cordesse ont réuni ce jeudi 6 septembre des acteurs locaux -   associatifs, collectivités territoriales, acteurs de terrain et services de l'Etat - pour trouver des solutions.

En attendant la mise en place de celles-ci, la préfecture du Rhône en profite pour rappeler les outils à disposition des victimes de violences conjugales et des témoins :

  • Appeler le 3919, un numéro national, anonyme et gratuit. Petit bémol qui a son importance, il n'est disponible que de 9h à 22h du lundi au vendredi, et de 9h à 18h le samedi, le dimanche et les jours fériés. Tant pis donc pour celles qui se feraient taper dessus en soirée.
  • Une plateforme de signalement existe également en ligne, cette fois-ci ouverte 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.
à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
Faire défiler vers le haut