Hop! avion
@Marco Minari

Aéroport de Lyon : la liaison avec Lorient reprend du service

Abandonnée depuis deux ans et demi par rapport à son coût pour les collectivités, la liaison entre l'aéroport de Lorient-Bretagne-Sud et celui de Lyon redémarre avec la filiale low-cost d'Air France.

Les entreprises et élus du Morbihan se sont battus pour son retour et ont fini par l'emporter. Juste après l'annonce par le gouvernement de l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, 200 chefs d'entreprise et élus du département lançaient un appel pour le désenclavement breton en réclamant des liaisons vers l'aéroport de Roissy et le retour de celle vers Lyon pour un meilleur accès vers l'Europe. Leur message a fini par être entendu. Officialisée ce mercredi, la liaison entre Lorient et Lyon reprendra du service à l'automne depuis la validation des lignes par Air France. Deux vols par semaine seront assurés par la filiale low-cost d'Air France, Hop ! Les réservations sont ouvertes depuis ce jeudi.  Sous perfusion financière, la ligne Lyon-Lorient avait été mise en sommeil en janvier 2016. Face au désengagement financier de l'Etat, la Chambre du Commerce et de l'Industrie du Morbihan ne parvenait pas à réunir les financements nécessaires pour aider les collectivités locales à subventionner le maintien de la ligne. Un an plus tard, une seule compagnie était en lice pour assurer la liaison dans le cadre d'un nouvel appel d'offres pour assurer l'obligation de service public (OSP), ce qui avait poussé à son abandon.

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
Faire défiler vers le haut