Alerte pollution : circulation différenciée activée à Lyon le 1er janvier

La qualité de l'air se dégrade à Lyon. La vigilance orange "pollution" a été activée à Lyon ce mardi. Et la circulation différenciée est mise en place dès mercredi matin, le 1er janvier, 5h du matin.

Lundi, la vigilance jaune "pollution" avait été activée à Lyon. Ce mardi, Lyon passe au niveau orange. Les niveaux de pollution sont très hauts à Lyon actuellement. Et cela devrait encore se dégrader mercredi.

Devant l’urgence, le Préfet a décidé notamment d’instaurer la circulation différenciée dès mercredi matin, le 1er janvier, 5h du matin.

Les véhicules avec des vignettes Crit'Air 1, 2 et 3 peuvent rouler

"La circulation différenciée est instaurée. Les véhicules autorisés à circuler au sein du périmètre ci-après sont les véhicules affichant un certificat qualité de l’air (vignette Crit’Air) de classe "zéro émission moteur", de classe 1, de classe 2 ou de classe 3", explique la Préfecture.

"Le périmètre d’application de la mesure de restriction de la circulation est constitué par les voiries situées à l’intérieur des communes de Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire, hormis les voiries et itinéraires suivantes :  boulevard périphérique Nord, voie métropolitaine ex A7 (M7), autoroute A7, voie métropolitaine ex A6 (M6), tunnel sous Fourvière", poursuit la Préfecture.

Plus d'informations ici

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - 31 décembre 2019

    C'est aujourd'hui qu'il faut interdire la production de ces particules.
    Demain, il y aura moins de circulation.
    Avec le gouvernement c'est toujours la "politique du trop tard".

    1. Galapiat - 1 janvier 2020

      Bien voici la solution, on préviens de leur interdit toutes les particules, affichage, crieurs de rues, presse, TV.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut