Brûlé et tabassé

Pendant l'été 2004, Havva G. asperge d'alcool à 70°C son compagnon, endormi sur le canapé, et met le feu. Alors que son compagnon se tord de douleur et se penche dans l'évier de la cuisine pour soulager la douleur, Havva G. prend une haltère et le frappe à trois reprises sur la tête. Traumatisée par ce qu'elle venait de faire à celui qu'elle aimait mais qui avait une liaison avec une autre femme, Havva G. appelle la gendarmerie de Tarare. Quand ils arrivent, les enquêteurs découvrent la victime hurlant de douleur, torse nu et en slip. Le lendemain, une information judiciaire est ouverte. Havva G. est poursuivie pour tentative d'homicide volontaire. D'après les experts psychiatres, cette femme aujourd'hui âgée de 33 ans, souffre d'un état anxio-dépressif avec des "passages à l'acte sur un mode auto ou hétéro-agressif qui lui servent de décharge pulsionnelle". En 2003, un an avant les faits, elle s'était immolée par le feu. A partir de jeudi, elle sera jugée pour tentative d'homicide volontaire. Elle risque 20 à 30 ans de prison ferme.

Faire défiler vers le haut