météo ciel nuage soleil pluie
Les bébés peuvent perdre jusqu’à trois fois plus d’eau qu’un adulte. Ils font parties des individus à risque en cas de fortes chaleurs © Tim Douet

Canicule à Lyon : "À ce stade, tout est sous contrôle pour les personnes vulnérables"

Pascal Blanchard est vice-président de la Métropole de Lyon en charge de la santé, des personnes âgées et des personnes en situation de handicap. Alors que le thermomètre brûle à Lyon, il s'inquiète des conséquences sur les personnes vulnérables à l'heure de la pénurie de personnel soignant.

Lyon fait partie des villes les plus chaudes de France. Alors que la ville connaît un épisode de canicule, la Métropole de Lyon a annoncé la publication d'une carte des ilots des fraicheurs lors d'une conférence de presse ce vendredi 17 juin. Pascal Blanchard, le vice-président de la Métropole de Lyon en charge de la santé, des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, était présent. Il a pu répondre aux questions de Lyon Capitale.


Lyon Capitale : Quelles sont les personnes à risque ? 

Pascal Blanchard : Ce sont bien entendu les personnes âgées, mais aussi les personnes handicapées, ou bien encore les femmes enceintes ou les femmes qui allaitent. Enfin, il y a les enfants. Les bébés peuvent perdre jusqu'à trois fois plus d'eau qu'un adulte. Ils sont donc beaucoup plus vulnérables aux fortes chaleur comme aujourd'hui. Pour les personnes âgées, le problème est souvent un peu différent : certaines ne ressentent plus le besoin, le sentiment de la soif alors qu'elles sont en train de se déshydrater. Il faut donc être très vigilant et leur rappeler l'importance de boire de l'eau.

Quels sont les dispositifs en cas de forte chaleur ?

Nous avons beaucoup progressé depuis la canicule historique de 2003. La loi impose la protection des personnes vulnérables. Tous les EPHAD de la Métropole, par exemple, sont équipés de climatisation. Aujourd'hui, à ce stade de la hausse des températures, tout est sous contrôle pour les personnes à risque. Nous veillons à travers l'agence régionale de santé (ARS), nos maisons de la Métropole installées un peu partout sur le territoire, et le réseau d'associations. Nous sommes passés aujourd'hui au stade de l'alerte orange, le deuxième niveau d'alerte, alors que nous ne sommes même pas en été. Nous allons donc renforcer notre maillage pour que toutes les personnes à risque soient contactées et que, si elles ne répondent pas, nos équipes médico-sociales se déplacent physiquement. Nous veillons aussi sur les bidonvilles et les squats où il peut aussi y avoir des personnes vulnérables aux fortes chaleurs.

Faut-il s'inquiéter pour l'été qui vient ? 

Oui, je crains que cet épisode caniculaire annoncent les prémisses d'autres séquences qui pourraient venir en juillet et en août, et qui pourraient être dramatiques. Le principal problème provient du manque de personnel soignant. Ce n'est pas un mystère mais nous manquons cruellement de personnel déjà en tant normal. La période de l'été, moment où les soignants prennent leurs vacances, pourrait vraiment être difficile si nous ne trouvons pas de solutions. D'autant que l'on ne peut pas créer ex-nihilo des soignants qui, rappelons-le, sont des métiers de vocations. Je m'étonne, d'ailleurs, que ce sujet ne soit pas plus mis avant en cette période d'élection législative. La maison brûle ! Nous manquons d'effectif et à la fin ce sont les patients qui seront touchés.


Voir aussi : La carte de Lyon Capitale des fontaines d'eau potable dans la Métropole de Lyon

Se protéger de la chaleur

Pour se protéger lors de cet épisode de fortes chaleurs, Santé publique France propose quelques conseils : 

  • Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avant-bras) plusieurs fois par jour ;
  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool ;
  • Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée...) ;
  • Évitez les efforts physiques ;
  • Portez des vêtements amples, légers et de couleurs claires et si vous sortez, protégez-vous du soleil (lunettes, chapeau, crème solaire) ;
  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais).

Lire aussi :

 

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut