Casseroles devant la permanence du député Philippe Cochet

Pour dénoncer "l'emploi présumé fictif" de l'épouse du député-maire LR Philippe Cochet, une dizaine de manifestants ont répondu à l'appel de deux candidats aux législatives de la "France Insoumise" et se sont rendus devant sa permanence parlementaire à Caluire-et-Cuire, casseroles à la main.

L'enquête publiée cette semaine par Lyon Capitale, menée conjointement avec France Info, s'est penchée sur le travail réellement effectué par l'épouse du député-maire de Caluire-et-Cuire, employée depuis 10 ans par son mari en qualité d'assistante parlementaire. Si Philippe Cochet ne s'en est jamais caché et l'assume pleinement, il peine à éclaircir les zones d'ombre qui entourent l'activité de son épouse. En réaction à ces éléments, Céline Bernardi et Michel Poulain, candidats aux législatives pour la "France Insoumise", le mouvement de Jean-Luc Mélenchon, ont appelé à se rendre ce samedi matin devant la permanence parlementaire de Philipe Chochet munis de casseroles. Ils sont une dizaine de personnes à avoir répondu à l'appel pour frapper sur des casseroles et brandir des pancartes sur lesquelles il était inscrit "députés et sénateurs au SMIC", "dégageons les élus qui ne veulent pas rendre des comptes" ou "Fillon Cochet, même combat".

Faire défiler vers le haut