Ce que nous disent les séries télés

Eric Maigret et Pierre Bruno sont chercheurs en sociologie, et amateurs de fictions télé. Jeudi 10 mai, ils viendront partager leur passion lors d'une rencontre-débat à la Maison du Livre et de l'Image. Le thème : les séries télés, nouvelle forme de culture ?

Lyon Capitale : Sociologue de formation, vous avez co-écrit ce mois-ci un article dans un hors-série de la revue Médiamorphoses intitulé "Les Séries Télés, un nouvelle forme de culture ?" En quoi Molière et Les Experts peuvent-ils être mis sur un pied d'égalité ?

Eric Maigret : Pendant longtemps, on a considéré que ce n'était pas de la culture. Une polémique a émergé dans les années 80 autour de Dallas considéré comme un vecteur de sous-culture... Aujourd'hui, il y a un renversement de perception sur les séries télés. Des journaux très sérieux comme Télérama, les Cahiers du Cinéma et encore le Monde leur portent un intérêt croissant. Ce mouvement traduit la reconnaissance de ces produits télévisuels au même titre que le cinéma. On arrive vers la fin de l'opposition entre le monde des médias et de la culture, vers le monde de la médias-culture. Le problème n'est pas de savoir si Molière et Les Experts c'est la même chose ! Les produits télévisés répondent à des standards comme c'était le cas des artistes jadis.

En France, on constate un intérêt croissant pour les séries policières américaines comme Les Experts ou FBI Portés Disparus. Que signifie cet engouement pour ces univers morbides ?

Il y a une vague de séries assez sombres qui remonte à X-Files, beaucoup basées sur le corps, la souffrance et la mort. On vit dans une société d'angoissés avec l'ouverture des économies, le désengagement de l'Etat, etc... Beaucoup sont en rapport avec la science, et posent la question : La science peut-elle être un guide infaillible dans nos sociétés ? Dans les Experts, la science ne résoud pas tous les problèmes mais elle permet de dépasser les angoisses par l'implication dans le travail. Au delà, le succès de ces séries s'explique plus par les caractéristiques de ces héros modernes. Ces séries reposent sur des héros collectifs du fait qu'ils travaillent en équipe. Les liens qu'ils tissent les uns les autres permettent d'approfondir la psychologie des personnages. Les intrigues sont plus complexes et donc plus intéressantes.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut