CHRONIQUE : JOGGING, Y A-T-IL UN EFFET SARKO ?

Des coureurs de toutes les couleurs qui envahissent les chemins du Parc de le Tête d'Or de Gerland ou des nouvelles berges du Rhône.Y a-t-il un effet de mode ? " Ça ne nous a pas sauté aux yeux " ironise-t-on chez Oxygène, l'association qui organise le semi-marathon de Lyon. Mais il faudra attendre la prochaine session le 23 septembre pour avoir ou non confirmation par le nombre d'inscriptions. " Pas de courbe significative ", observe-t-on à la Fédération Française d'Athlétisme, mais bon, " 95 % des gens qui pratiquent le jogging ne sont pas inscrits dans des clubs ". A propos, Nicolas Sarkozy et François Fillon le sont-ils ? " Secret professionnel !" tranche-t-on avec la fermeté d'une banque suisse. Chez Go Sport , Stéphane reconnaît " une progression des ventes depuis le début de l'année ", mais refuse d'y voir un effet présidentielles : " on ne m'a jamais demandé les mêmes chausures que Sarko ou Fillon ". Avant d'ajouter perfidement que ce qui crée des effets de mode ce sont les exploits des sportifs de haut niveau. " Les gens en parlent " confie Dominique, chez Spode, ça les amuse : " Tiens, c'est le même short que Sarko ! " Mais de là à l'acheter ! Une recrudescence du jogging, c'est normal en cette saison, ça fait partie de l'impératif : perdre trois kilos avant la plage. Et pendant ce temps là que fait la police ? Elle court toujours. " Tous les français couraient déjà " assure Hervé, de l'Association Sportive de la Police Française. En tous cas, pour lui, un président joggueur ça donne une bonne image du sport, mais ce n'est pas pour cela qu'il court, lui, Hervé : " c'est avant tout un bien-être personnel ". Courir militant c'est possible. A l'avant-veille du second tour de la présidentielle, des jeunes UMP avaient organisé un footing de soutien. Départ place Carnot, T.shirts
" Demain votez Sarko " ballons à l'hélium, tracts, banderolles...et baskets. Là au moins c'est un hommage aux foulées Sarko. " Oui, il y a peut-être un effet de mode " reconnaît Paul Cottin, un des organisateurs : " si quelqu'un comme lui qui a un emploi du temps de malade peut trouver cinq minutes pour faire un footing, alors tout le monde peut le faire ". Certes. Mais cela ne répond pas à la question : pourquoi il court Sarko ? Vu qu'il est arrivé.

Faire défiler vers le haut