Michel Havard 2013
© Tim Douet

Collomb, “je peux lui mettre une raclée” (Michel Havard)

Pour beaucoup d’observateurs de la cuisine politique lyonnaise, Collomb est en roue libre, sur la voie d’un troisième mandat. Pourtant, Michel Havard y croit, comme il l’a confié à Lyon Capitale.

“On va les défoncer”, avait promis Dominique Perben en 2008, avec le résultat que l’on sait. Pour les municipales de 2014, le nouveau candidat de l’UMP est persuadé qu’il peut “mettre une raclée” à Gérard Collomb : “Je sens que je peux être maire de Lyon, ce coup-là, je le sens”, a-t-il confié à Lyon Capitale (dans le mensuel de septembre). Selon lui, “il y a un certain nombre de conneries qui ont été faites” par la présente majorité, qui pourraient donner une envie de changement aux Lyonnais. L’UMP compte aussi sur la présence des Verts, qui seraient des “alliés objectifs”.

À lire dans les pages Municipales 2014 de Lyon Capitale-le mensuel de septembre.

---

Également au sommaire :

– Le Grand Lyon peut-il basculer à droite ? Avec des zooms sur Décines, Chassieu, Bron, Saint-Priest, Rillieux et Moins

– Et la liste des villes que la droite espère gagner dans la région.

---

Lyon Capitale n° 725 (septembre 2013) est en vente en kiosques depuis le 30 août, et dans notre boutique en ligne.

à lire également
Ce jeudi 30 juillet, le deuxième conseil municipal de la Ville de Lyon se tient à l’Hôtel de Ville. Gregory Doucet, nouveau maire, affirme davantage son indépendance face à Bruno Bernard. Le maire écologiste soutient une mesure symbolique : la diminution de ses indemnités.
1 commentaire
  1. Collombitude - 10 septembre 2013

    SVP Lyonnais, pour les Décinois foutez Collomb dehors, envoyez le à la pêche avec son pote Jean Mimi, à Décines nous le subissons

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut