COMMENT UTILISER DES TICKETS RESTAU POUR FAIRE MES COURSES ?

Les tickets restau devaient permettre aux salariés ne disposant pas d’une cantine sur leurs lieux de travail de déjeuner à l’extérieur de leur entreprise. Ils ne pouvaient être utilisés que dans les restaurants traditionnels et les fast-foods. Des commerçants non restaurateurs ont été autorisés à accepter les titres restaurants à condition de remplir deux critères. Ils doivent être affiliés à la Commission Nationale des Titres-Restaurants et proposer à leurs clients des repas ou des aliments immédiatement consommables. Une fois l’agrément reçu, un macaron en vitrine ou sur la caisse indique la possibilité de régler par ce mode de payement. Boulangeries, charcuteries, traiteurs les acceptent logiquement. Chez Maréchal, dans le premier arrondissement, il est possible de tout régler, sauf l’alcool, par chèques-restau.
Pour les moyennes surfaces, c’est aléatoire selon les affiliations. Le grand Casino Garibaldi (Cours Albert Thomas, Lyon 3e) et celui de la place Gabriel-Péri (Lyon 7e) entre autres, les accepte. Mais attention, un petit Casino pourra très bien accepter un titre, tandis que celui d’à-côté, non affilié, le refusera. Celui de la place des Terreaux est dans l’attente de son autorisation par exemple. Les grandes surfaces les acceptent majoritairement. Au Carrefour de la Part-Dieu, il est possible d’en utiliser deux par jour mais uniquement sur des produits de la Viennoiserie et « consommables en l’état ». Pour respecter la loi, le Monoprix de la Croix-Rousse les accepte de 11 heures à midi et demi mais uniquement au rayon boulangerie. Celui des Brotteaux ayant un alimentaire plus restreint ne les prend pas. Selon une vendeuse du Marché U, « on peut tout acheter ici avec des tickets restau ! ». Malgré un cadre législatif très strict, les commerçants expliquent que cette loi est difficile à appliquer : « si un client vient acheter un sandwich et une courgette, il va bien sûr pouvoir payer en ticket-restaurant, même si le légume ne sera pas consommable en l’état », explique un gérant de Casino.

Dans le doute, n’hésitez pas à demander à l’employé de caisse si l’établissement accepte les titres-restaurants !

Faire défiler vers le haut