prostitution
© Tim Douet

Confluences : interpellations dans le réseau de prostitution nigériane

Mardi matin, ce sont 16 personnes qui ont été interpellées par la police à Lyon et dans le sud de la France. L'objectif des forces policières : viser le réseau de prostitution nigérian.

Ce mardi matin, la police a interpellé 16 personnes à Lyon, aux alentours de l'écoquartier de Confluence, et dans le sud de la France dans le cadre d'opération visant les réseaux de prostitution nigériane.

Toutes les personnes arrêtées sont nigérianes, et ce mardi se déroulaient plusieurs gardes à vue à Lyon dont le nombre n'a pas été précisé.

L'opération a été menée conjointement entre la police judiciaire de Lyon et l'office central pour la répression des êtres humains.

Pour plus d'information sur la prostitution à Lyon, consultez l'article "Prostitution, les premiers effets de la chasse aux sorcière" par Antoine Sillières dans le numéro de novembre 2016.
à lire également
Jusqu'à présent, toute personne qui ne respectait pas le confinement à Lyon et en France était passible d'une amende de 135 euros. Désormais, la première amende sera à 200 euros. Pas moins. Et à 1500 euros en cas de récidive.
Faire défiler vers le haut