Coronavirus à Lyon : grosse incertitude autour de la Fête des Lumières

La Fête des Lumières est normalement prévue à Lyon dans deux mois et demi. Aura-t-elle lieu cette année à Lyon ? Sous quelle forme ? Avec quelles animations ? Beaucoup de questions et très peu de réponses pour l'instant. Surtout après les nouvelles mesures prises par le Préfet du Rhône lundi pour lutter contre l'épidémie.

Il faut sauver le soldat Fête des Lumières. A Lyon, c'est une institution. Un rendez-vous phare, incontournable de la cité.

Autour du 8 décembre, Lyon se transforme habituellement pendant plusieurs jours. Des visiteurs du monde entier s'entassent dans les ruelles escarpées  la capitale des Gaules pour s'enchanter devant les nombreux spectacles de sons et lumières.

Oui mais voilà, cette année 2020 n'est pas une année comme une autre. Le covid-19 est toujours là et de nouvelles mesures restrictives ont été prises par le Préfet du Rhône lundi (lire le résumé des mesures ici).

"Pour le moment, les conditions ne sont pas réunies" (Préfecture)

La jauge d’autorisation des grands rassemblements a été abaissée de 5 000 à 1 000 personnes au maximum dans le Rhône et les événements rassemblant plus de 10 personnes sur la voie publique doivent faire l’objet d’une déclaration en préfecture en présentant un protocole sanitaire prévu.

Ainsi, la Foire de Lyon et la Vogue des marrons de Lyon Croix-Rousse sont annulées. Et la Fête des Lumières, prévue début décembre à Lyon ? Pour le moment, c'est le grand flou.

"C'est une discussion que nous avons avec le maire de Lyon. Je suis ici (à Lyon) depuis trois ans et je connais l'importance de la Fête des Lumières pour la région et la Métropole. Pour le moment, c'est vrai que les conditions ne sont pas tout à fait réunies (pour la Fête des Lumières)", a expliqué le préfet du Rhône, Pascal Mailhos, sur le plateau de BFM Lyon lundi soir.

La mairie de Lyon souhaite étendre la Fête

Quelle casse-tête. Comment éviter les regroupements ? Les attroupements autour d'un spectacle en pleine Fête des Lumières ? Comment s'adapter ?

Il y a quelques jours, le maire de Lyon, Grégory Doucet, s'est exprimé sur la Fête des Lumières sur les ondes de Radio Scoop :"nous prévoyons d'étendre la fête, de faire en sorte que plusieurs quartiers soient concernés, notamment en ciblant les parcs. Ils permettent de compter plus facilement le nombre de personnes qui entrent et qui sortent". En gros, ne pas regrouper tous les spectacles sur la Presqu'île et dans le Vieux-Lyon.

Mais c'était lundi dernier, le 15 septembre. Avant les nouvelles annonces préfectorales...

4 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - mar 22 Sep 20 à 13 h 01

    Alors... est-ce qu'on va privilégier le commerce et la vitesse de rotation monétaire, ou est-ce qu'on va empêcher les transmissions en respectant ce que nous enseigne la biologie ?

    😀

    Si tous les humains respectaient l'usage correct de masque adéquat, on n'en serait pas là.
    Actuellement ça continue d'être de gros n'importe quoi dans les rues de Lyon, et les terrasses continuent à être pleines de gens qui rient (le pb n'est pas le rire mais les postillons qui vont avec) sans aucune protection. Sur les marchés, un certain nombre de commerçants "gueulent" pour vendre leurs produits, avec le masque sous le menton ! 😀
    Bienvenue à gogol land.

  2. benplay69009 - mar 22 Sep 20 à 16 h 19

    ont s'excuse de vouloir vivre et ne pas être muselé comme un chien .

    prend toi un ffp2 tu sera en sécurité 🙂

    1. Abolition_de_la_monnaie - mar 22 Sep 20 à 21 h 08

      Un chien non muselé perd-il son statut de chien ? 🙂

  3. victor.lelaidier - mar 22 Sep 20 à 18 h 33

    Le Salon du vintage qui a lieu ce week-end est quant à lui bien maintenu au Palais de la Bourse. Source : organisateur

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut
Pub Akcelo