Coronavirus à Lyon : le point sur la situation dans le Rhône ce mardi, toujours peu de cas graves à l'hôpital

En France, la peur d'une deuxième vague s'intensifie avec une augmentation (significative) du nombre de cas de covid-19 ces derniers jours. Le point ce mardi matin dans le département du Rhône, où le tension dans les hôpitaux ne cesse de baisser. Décryptage.

En France, la peur d'une deuxième vague s'intensifie avec une augmentation (significative) du nombre de cas de covid-19 ces derniers jours. Le point ce mardi dans le Rhône.

- 150 cas positifs dans le Rhône en une semaine

151 personnes ont été testées positives au covid-19 dans le Rhône entre le 27 juillet le 2 août, sur 14 212 tests effectués. Soit un taux de positivité de 1,0 %.

Un taux en baisse. La semaine précédente, sur 12 544 tests effectués dans le département du Rhône du 20 au 26 juillet, 196 tests s'étaient révélés positifs, soit un taux de positivité de 1,6 %.

- le taux d'incidence en légère baisse dans le Rhône

Le taux d'incidence, le nombre de personnes touchées pour 100 000 habitants, est aussi en légère baisse dans le département.

Il est de 8,1 en semaine 31, contre 10,4 en semaine 30. Il est à titre de comparaison de 26,5 en Haute-Savoie et largement supérieur à 10 dans nombre de départements français. Pour l'instant, le département du Rhône est loin d'être le plus touché.

- toujours peu de cas graves à l'hôpital

D'après un dernier bilan, ce mardi matin, 71 personnes sont actuellement hospitalisées dans le département du Rhône des suites du covid-19. C'est 12 de moins que vendredi. Il y avait 1250 patients hospitalisés dans les hôpitaux du Rhône au plus fort de la crise.

Ce mardi, il y a plus de patients hospitalisés dans la Loire (76) que dans le Rhône, pourtant beaucoup plus peuplé et beaucoup plus équipé en hôpitaux. Une première depuis le début de l'épidémie.

8 personnes sont actuellement en réanimation des suites du covid-19 dans le Rhône. Il y avait... 300 personnes en "réa" au plus fort de la crise.

Dans la région, même constat, avec 280 patients hospitalisés actuellement des suites du coronavirus. Des chiffres en baisse depuis des semaines. Et qui ne remontent pas. Pour l'instant.

- presque un patient positif sur deux est asymptomatique

"45 % des cas testés positifs sont asymptomatiques", précise Santé Publique France. Des chiffres qui englobent les cas positifs dans la région la semaine dernière. Les plus touchés par les nouveaux cas sont les 20-30 ans et les 30-40 ans. Ce qui explique aussi pourquoi le nombre de cas graves, dans les hôpitaux, reste très faible par rapport à la vague de mars-avril.

1 commentaire
  1. benplay69009 - 11 août 2020

    45 % des cas testés positifs sont asymptomatiques", précise Santé Publique France. Des chiffres qui englobent les cas positifs dans la région la semaine dernière. Les plus touchés par les nouveaux cas sont les 20-30 ans et les 30-40 ans. Ce qui explique aussi pourquoi le nombre de cas graves, dans les hôpitaux, reste très faible par rapport à la vague de mars-avril.

    dans ces cas la pourquoi ils nous imposent le vaccin ?

    perso je connais les enjeux économique symbolique et d'avancement de certains projets mais je veux votre avis

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut