Centre de dépistage coronavirus du Palais des Sports de Gerland.

Coronavirus à Lyon : un conseil de défense à l'Elysée ce mercredi, de nouvelles annonces imminentes ?

Alors que la situation sanitaire se dégrade, et que le nombre de nouveaux cas est en hausse ces derniers jours, un nouveau conseil de défense sanitaire se tient à l'Elysée ce mercredi matin. Le confinement de l'Ile-de-France, et de ses 12M d'habitants, est clairement sur la table. Dans le Rhône, aussi, la situation s'est tendue ces derniers jours.

Plus qu'une question d'heures ? Ces derniers jours, le gouvernement a "préparé" les esprits à un possible nouveau confinement, cette fois plutôt régional. La circulation du virus est notamment de plus en plus importante en Ile-de-France, région très dense. Les premiers transferts de patients vers d'autres régions moins touchées ont débuté. Mais est-ce tenable dans le temps ?

Un conseil de défense sanitaire se réunit ce mercredi matin à l'Elysée. De nouvelles décisions devraient être prises. De nouvelles restrictions devraient être entérinées. En Ile-de-France, la situation continue de se dégrader. Mais pas seulement en Ile-de-France.

La situation se dégrade aussi dans le Rhône

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. Les décideurs ont les yeux rivés dessus. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire.

En Ile-de-France, l'augmentation est nette, forte, et inquiétante. A titre de comparaison, par région, le taux d'incidence est ainsi (au 13 mars) :

  • Ile-de-France : taux d'incidence de 419 (+68 en six jours)
  • Hauts-de-France : taux d'incidence de 367 (+36 en six jours)
  • PACA : taux d'incidence de 337 (+6 en six jours)
  • Normandie : taux d'incidence de 224 (+35 en six jours)
  • Grand-Est : taux d'incidence de 212 (+ 25 en six jours)
  • et Auvergne-Rhône-Alpes : taux d'incidence de 209 (+27 en six jours)

Dans le Rhône, le taux d'incidence était environ de 200-230 pendant deux mois, entre début janvier et début mars. Il était à peu près stable. D'après les dernières données stabilisées dont nous disposons, s'arrêtant au samedi 13 mars (prenant donc en compte la période dimanche 7 - samedi 13 mars), le taux d'incidence est de 284 dans le Rhône (+48 en six jours). Une hausse assez nette - et assez inquiétante - surtout par la dynamique.

Dans la foulée du conseil de défense, prévu ce mercredi matin, de nouvelles annonces vont être faites. Dès ce mercredi. Ou jeudi.

Lire aussi : Vers un reconfinement à Paris ? La situation à Lyon ce mercredi dans les hôpitaux (graphique)

Faire défiler vers le haut