Image d’illustration d’hôpital

Covid-19 à Lyon : les contaminations se stabilisent enfin dans le Rhône, mais à un niveau très haut... (graphique)

Le nombre de nouveaux cas de covid-19 est toujours très important à Lyon, dans la Métropole de Lyon et dans le département du Rhône. Mais il n'augmente plus. Il se stabilise à un niveau très haut. Décryptage.

La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire.

Dans le département du Rhône, d'après les derniers chiffres stabilisés au vendredi 10 décembre, le taux d'incidence est de 732 (les données prennent donc en compte la période entre le samedi 4 décembre et le vendredi 10 décembre). Ce taux était de 604 le 2 décembre, une semaine plus tôt, de 448 le 28 novembre et de... 135 le 15 novembre. L'augmentation a été très nette pendant plusieurs semaines fin novembre, elle est moins forte depuis le début du mois de décembre.

Depuis quelques jours, on assiste à une stabilisation du taux d'incidence. A un niveau très haut. Ce taux était de 719 le 7 décembre, de 740 le 8 décembre, de 733 le 9 décembre. Il est probable que le pic de la 5e vague soit atteint, en terme de contaminations, cette semaine dans le Rhône.

A titre de comparaison, le taux d'incidence est de 503 en moyenne en France.

L'évolution du taux d'incidence dans le département du Rhône (courbe rouge) depuis le début de l'épidémie (Source : Santé publique France)

Le pic du nombre de nouveaux cas lors de cette 5e vague, dans le Rhône, a déjà dépassé le pic des 3e et des 4e vagues dans le département. Le graphique le montre bien.

La situation est très tendue dans les hôpitaux lyonnais

Le pic du nombre de nouveaux cas sera sans doute atteint cette semaine mais attention, on le rappelle, il y a un décalage entre le pic des tests positifs et le pic des hospitalisations et les réanimations.

Dans les hôpitaux lyonnais, actuellement, la situation est sous grande tension. Lyon Capitale vous a fait un point complet sur la situation très tendue dans les HCL la semaine dernière (Un décryptage à relire ici).

Lire aussi : Covid-19 : "On n'en voit pas le bout", à Lyon quasiment tous les lits de réanimation occupés dans les HCL

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut