(Photo by GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Covid-19 : avant l'arrivée en masse d'Omicron, le point sur la circulation du virus à Lyon juste avant Noël (graphique)

La vague Omicron inquiète de partout en Europe. A Lyon et dans le Rhône, le variant Omicron représente 9% des nouvelles contaminations.

Le variant Omicron se répand "à très vive allure" en France et il pourrait devenir majoritaire entre Noël et Nouvel An", a expliqué ce mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, après le conseil des ministres. "L'épidémie risque de repartir en trombe", a ajouté le porte-parole du gouvernement. Le variant Omicron est beaucoup plus contagieux que le variant Delta.

A Lyon et dans le Rhône, Omicron représente 9% des nouvelles contaminations, d'après les derniers chiffres. C'est moins qu'en Ile-de-France, par exemple, où le variant est très présent. Du coup, le nombre de nouveaux cas n'a pas encore fortement augmenté dans le département. Les chiffres des prochains jours seront à scruter de très près.

A Lyon, quelle est la situation ?  La circulation du virus à l'instant t sur un territoire se mesure grâce au taux d'incidence. C'est un indicateur clé. Le taux d'incidence détermine le nombre de cas positifs sur les 7 derniers jours pour 100 000 habitants. Sur une semaine glissante. C'est un très bon moyen de mesurer le degré de circulation du virus, à un instant t, sur un territoire.

L'évolution du taux d'incidence dans le département du Rhône (courbe rouge) depuis le début de l'épidémie.
Source : Santé publique France.

Dans le département du Rhône, d'après les derniers chiffres stabilisés au dimanche 19 décembre, le taux d'incidence est de 737 (les données prennent donc en compte la période entre le lundi 13 décembre et le dimanche 19 décembre). Après une forte hausse fin novembre, le nombre de nouveaux cas s'était stabilisé pendant une semaine. Il repart désormais à la hausse, avec l'arrivée du variant Omicron. Et cette hausse va se poursuivre. Jusqu'à quel point ? C'est la grande question.

Les yeux rivés sur la situation en Angleterre, pour savoir si Omicron entraîne de nombreuses hospitalisations

L'autre grande question est la situation critique dans les hôpitaux. Les décideurs français ont notamment les yeux rivés sur l'Angleterre, où la vague épidémique a un peu d'avance sur la situation française, pour savoir si ce variant Omicron entraîne, ou pas, de nombreuses hospitalisations.

L'inquiétude est vive car les hôpitaux sont déjà au sous grand tension.  Lyon Capitale vous a fait un point complet sur la situation très tendue dans les HCL mi-décembre (Un décryptage à relire ici).

Lundi, le 20 décembre, les HCL ont annoncé la déprogrammation de TOUTES les opérations non urgentes pour permettre l'ouverture de nouveaux lits de réanimation. Pour accueillir tout le monde. Pour soigner tout le monde.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut