Sarenne©L. salino
©L. salino

Des canons à neige sur la piste de Sarenne

Inaugurée ce vendredi pour la saison 2014-2015, la piste mythique de 16 km de L’Alpe-d’Huez est désormais équipée de canons à neige.

Ne parlez plus de neige artificielle mais de “neige de culture”. Elle n'est pas non plus pulvérisée par des canons à neige (un terme un brin trop agressif) mais par des “enneigeurs”.

Le vocabulaire a beau être policé, il n'empêche qu'aujourd'hui même une piste autant en altitude que celle de Sarenne (3 330 m tout de même) dans la station de L'Alpe-d'Huez doit s'équiper de canons à neige.

Pas seulement les conditions climatiques ?

La mise en place de ce matériel, explique Christian Reverbel de la société d'aménagement touristique Alpe-d'Huez (Sata), est due à la faiblesse de l'enneigement naturel ces dernières années, mais aussi à la fréquentation de la piste : "C'est vrai que depuis quelques années le nombre d'épisodes neigeux est moins important, mais il fallait aussi un enneigement à la hauteur de l'engouement."

Il est vrai, avance Christian Reverbel, que "certains jours plus de 6 500 skieurs ont descendu la piste pendant la période des vacances de Noël. Forcément, la neige est un matériau fragile, elle se dégrade".

Avec ce dispositif, le but serait donc d'augmenter le nombre de jours d'ouverture de la piste, actuellement environ 50 par hiver, en améliorant la quantité de neige.

Les travaux réalisés par la société Technoalpin France pour mettre en place ces "enneigeurs" ont été effectués cet été. Ils ont coûté 7,5 millions d'euros (création du plan d'eau, usine, équipements de piste...), entièrement financés par la Sata, la société d'économie mixte de L'Alpe-d'Huez.

Faire défiler vers le haut