Equitation : athlètes et people convergent à Lyon

À partir de ce jeudi et jusqu’au 21 avril, Lyon accueille les finales Coupe du monde de saut d’obstacles et de dressage. Un événement unique organisé pour la première fois en France. Si l’élite des cavaliers internationaux sera présente sur place, certains people et têtes couronnées devraient également faire le déplacement.

Le temps de quelques jours, la capitale des Gaules va devenir la capitale de l’équitation. À partir de ce jeudi, Lyon accueille à Eurexpo les finales Coupe du monde de saut d’obstacles et de dressage. Un événement unique, et une première en France. Mais Lyon n’est pas novice dans l’organisation de grands concours puisque, depuis presque dix ans, le salon Equita Lyon qui se tient chaque année à la Toussaint accueille des compétitions internationales et depuis plusieurs années une étape de la Coupe du monde.

100 000 spectateurs attendus

Pour ces jours de concours, Eurexpo va donc une fois de plus se muer en un grand manège où se croiseront cavaliers professionnels de l’élite internationale et amateurs régionaux, puisque sous les halls se dérouleront en même temps les fameuses finales de la Coupe du monde mais également des concours régionaux, nationaux et internationaux. "Nous voulons que ces finales restent une grande fête du cheval", soutient Sylvie Robert qui a pris les rênes du rendez-vous. 100 000 spectateurs sont attendus sur place, ainsi que 870 cavaliers de 24 nations et 1 071 chevaux. Il aura fallu pas moins de 18 jours de montage et 3 588 tonnes de sable pour créer les carrières où se joueront ces finales.

Trois Français, les Américains et les Allemands en force

Parmi les 41 cavaliers qui participent à la finale de jumping, 3 sont français : Kevin Staut en selle sur Oh d’Eole et Silvana HDC, Patrice Delaveau, venu avec Lacrimoso HDC et Ornella Mail HDC et Simon Delestre qui se présentera sur la piste avec Napoli du Ry et Valentino Velvet.

En dressage, Marc Boblet est le seul Français à avoir réussi à se hisser parmi les 18 meilleurs du circuit, avec sa très expressive – mais tout aussi délicate – jument Noble Dream.

En jumping, la délégation américaine sera la plus importante avec 11 cavaliers, dont la tenante du titre, Beezie Madden. Les Allemands sont également venus en force : ils seront cinq pour tenter de faire flotter le drapeau noir, rouge et or lors de la dernière étape de la compétition, lundi.

People et têtes couronnées

Ces finales de la Coupe du monde attireront donc à Lyon nombre de personnalités de l’univers de l’équitation mais également un parterre d’invités prestigieux mêlant jet-set et têtes couronnées. Ainsi, la princesse Haya de Jordanie, fille du roi Hussein de Jordanie et femme de l’émir du Bahreïn, devrait être présente en sa qualité de présidente de la Fédération équestre internationale. Une partie de la famille royale marocaine devrait également être à Lyon. Peut-être Mohammed VI, mais sa venue n’est pas encore confirmée. Il ne souhaiterait pas "mettre la pression à son cavalier", qualifié pour la finale, nous a-t-on confié.

Une très importante délégation qatarie sera également sur place, avec la famille du cheikh Al Thani. Hamad Ali Al Attiyah représentera l’Etat gazier pour cette finale lyonnaise. Le Qatar mise depuis quelques années sur les sports équestres et investit fortement dans le marché du cheval. Ils ont par exemple signé il y a quelques mois le plus gros chèque de l’histoire pour un cheval de sport : 12 millions d’euros pour acquérir Palloubet d’Halong.

Célèbre héritière grecque malheureusement restée aux portes des qualifications, Athina Onassis, la petite fille de l’armateur Aristote Onassis, ne montera donc pas à Lyon mais pourrait venir en passionnée. Cavalière, elle est à la tête d’une très belle écurie de concours et tourne avec son mari, également cavalier, avec une quinzaine de chevaux de haut niveau.

Plus people, l'acteur Guillaume Canet, passionné d’équitation et grand habitué des terrains de concours pourrait faire une apparition lundi.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut