EURONEWS GRILLE CNN !

Comme chaque matin, les grands sujets d'actu sont abordés en conférence de rédaction.

Il y a la visite, en Serbie, de Carla del Ponte, procureur du tribunal pénal international, l'allocution télé de Nicolas Sarkozy, les violences dans la bande de Gaza, Gordon Brown au Zimbabwe, l'euro qui atteint des records, la London Fashion Week, etc. Luis Rivas, directeur de l'information, a le nez dans le guidon. Comme les 160 journalistes de la chaîne télé.

Le travail a payé. Euronews est très récemment devenu nème1 en Europe, avec 18,6 % d'audience hebdomadaire, devançant les géants de l'information télévisée internationale que sont CNN International, Sky News, BBC World, CNBC et Bloomberg. La victoire de David contre Goliath, en quelque sorte. "On est fier de pouvoir concurrencer des monstres pareils. C'est comme comparé une Twingo à une Ferrari" s'enthousiasme Luis Rivas, entre deux coups de téléphone.

"C'est un peu l'auberge espagnole"
Sur le parvis du building d'Euronews, un journaliste français renchérit : "c'est un peu l'auberge espagnole". Ici, on parle italien, là russe, un peu plus loin espagnol, portugais, ukrainien, allemand... au total, les 263 employés qui bossent chez le petit Poucet des chaînes internationales d'info parlent 31 langues. Un joyeux melting-pot culturel et social, dont la moyenne d'âge ne dépasse pas la trentaine.

C'est précisément ce mélange des genres qui fait la particularité d'Euronews : la diversification linguistique évite la standardisation des pensées, sans pour autant renier les différences propres à chacun.

Concrètement, Euronews est diffusée simultanément en sept langues (français, anglais, allemand, espagnol, italien, portugais et russe). Pas de présentateur - autre spécificité de la chaîne - mais des images provenant du monde entier. Une fois montés, les sujets sont montrés à sept journalistes qui rédigent un commentaire dans leur langue maternelle, évitant ainsi les clichés et les stéréotypes nationaux. "Une alternative au monde anglo-saxon et nationaliste" résume Luis Rivas. Une exception de l'information à la télé.

En chiffres
Nème1 en Europe
7,7 millions de téléspectateurs hebdomadaires
263 employés, dont 160 journalistes
Diffusion en 7 langues (Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Portugais, Russe)
Info continue 24h/24h
Chaque jour, Air France et Lufthansa diffusent respectivement les bulletins d'actualités d'Euronews sur 123 et 70 de leurs vols
Euronews est détenu à 22,69 % par France Télévisions, 21,33 % par la RAI (Italie), 18,53 % par RTVE (Espagne), 15,82 % par RTR (Russie) et 9,16 % par SSR (Suisse).
Euronews dispose d'un budget de 40 millions d'euros (contre 650 millions pour CNN Int.)

Un opposant bélarusse accueilli à Euronews
Parmi les 160 journalistes de la rédaction d'Euronews, l'un d'eux a été littéralement mis à la porte de son pays. Il s'agit d'un reporter bélarusse, que le président Alexander Lukashenko n'a pas en odeur de sainteté.

Faire défiler vers le haut