Eurostar : la liaison Lyon-Londres intéressante, mais…

Eurostar va effectuer des tests de liaison entre Lyon et Londres, à partir du 4 mai prochain. La compagnie ferroviaire propose un tarif très attractif mais plus long que la liaison actuelle.

Londres est en vue. "On veut installer dans la région lyonnaise l'idée que Londres est accessible". Voilà ce qu'expose Mikaël Lemarchand, directeur des gares Eurostar. Cette idée va être testée à partir du samedi 4 mai au 29 juin prochain. Chaque samedi, un Eurostar effectuera un aller-retour Londres-Lyon. Neuf samedis sont concernés par cette phase de tests. Plus précisément, ces trains reliaient déjà la capitale britannique à Aix-en-Provence, en passant par Avignon, depuis 2002, mais ne s'arrêtaient pas à Lyon. C'est donc une nouveauté que compte bien développer l'entreprise ferroviaire.

Des tarifs très attractifs

Un billet aller-retour en première classe coûte 229 €, 109 € en seconde classe. Des prix assez attractifs, qui ont déjà trouvé preneur, selon Mikaël Lemarchand. "Sur la période de test, les trois quarts des billets ont déjà été vendus", affirme ce dernier. Un bémol, cependant, 80 % des tickets sont réservés par des britanniques. Une question d'habitude affirme la compagnie qui note que les Anglais ont déjà intégré la liaison Londres-Avignon.

En revanche, amener les Lyonnais à Londres par le rail, alors qu’une liaison régulière par les airs existe, se présente comme un défi. Mais Mikaël Lemarchand se sent prêt à le relever. "On est sûr que les Lyonnais vont y venir petit à petit", assure d'ailleurs le directeur des gares de la firme. D'autant que, "contrairement à l'avion, le trajet se déroule entre deux centres-villes, ce qui permet un gain de temps une fois sur place", sourit-il.

Un temps de trajet augmenté

Pourtant, si les prix sont intéressants, la durée du voyage l'est beaucoup moins. Aujourd'hui, la liaison par le rail en empruntant le TGV jusqu’à Lille, puis Eurostar jusqu'à Londres, prend 5h.

Avec le projet de liaison Lyon-Londres par Eurostar, il faudra compter une heure de plus, soit 6h. Un contretemps qui s'explique par une correspondance à Lille, afin de changer... d'Eurostar. "La gare de Lille-Europe ne permet pas de stériliser le train, afin qu'il puisse traverser le tunnel sous la manche. On doit donc prendre un autre train qui est déjà stérilisé", précise Mikaël Lemarchand. Un arrêt d’une heure trente est donc nécessaire à Lille. Mais l'avantage est que "vous avez le service Eurostar tout le long du voyage, de Lyon à Londres" se défend l'intéressé. A contrario, dans le sens Londres-Lyon, le voyage ne dure que 4h43 car le train est stérilisé en gare de Londres. Cela évite de "transvaser tous les bagages dans un autre Eurostar, ce qui prend du temps", expose-t-il.

Si les tests sont concluants, la liaison devrait être effective en 2015, sans que la firme n’en précise encore la fréquence.

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut