“Gentle Giants” @François Baelen

FeelPic : la photographie s'affiche à Lyon et réinvente le genre

Une galerie d'art photographique, loin des sentiers battus, ouvre pour Noël à Lyon, en jouant la carte de l'exception et de l'exclusivité. Ou le 8e art dans votre salon.

"Gentle Giants" @François Baelen

La photo est spectaculaire. Quasi surréaliste dans sa symétrie. Parfaitement équilibrée avec le plongeur et le baleineau de chaque côté de la baleine. Et il y a ce bleu profond qui vous happe et dont on a du mal à se détacher.

Cette photo est l'oeuvre de François Baelen (ça ne s'invente pas), un photographe sous-marin amateur de l'île de La Réunion. Son cliché, intitulé “Gentle Giants”, a remporté l'Underwater Photography of the Year 2019 dans la catégorie “Grand Angle”.

C'était en fin de journée, à une centaine de mètres du port de Saint-Gilles, à La Réunion. François Baelen revenait d'une sortie bateau avec des amis lorsqu'il est tombé “nez à nez” avec cette baleine à bosse, qui se reposait à une quinzaine de mètres de profondeur. Si bien qu'il a pu approcher cette géante à seulement quelques centimètres, tandis que son baleineau, très curieux, jouait un peu plus près de la surface avec un autre plongeur. Instantané.

Le talent et la chance. Les deux éléments qui font qu'une photo sort du lot.

FeelPic, galerie d'art photographique

Lyon, le 14 juillet @IULIAN ROTARU / 210 photos de Lyon, 210 regards qui ont su capter la beauté des lieux et autant d'instants.

 

Sortir du lot, c'est exactement ce que propose la galerie éphémère FeelPic, installée du 1er au 31 décembre place des Jacobins (au lieu et place du joailler Poiray), dans un espace ovale aux baies vitrées uniques. Pierre Thiaville, photographe professionnel lyonnais (dont les clichés superbes, notamment des Alpes, sont exposés), à l'origine du concept, explique : “FeelPic porte une marque de fabrique autour d'un ADN constitué de trois valeurs fondatrices : authenticité, émotion et créativité”.

Galerie marchande pourrait-on dire puisque les 2 000 références de photos (couleur et noir et blanc), issues de 50 collections (montagne, Afrique, glaciers, forêts, Voie lactée, danse, architecture...) et prise par  50 photographes professionnels et amateurs (le lieu se veut aussi un incubateur de talents) sont en vente.

Coucher de soleil sur les Alpes @Florian Riou

FeelPic propose du sur-mesure photographique : on choisit sa photo, sa dimension (de 45x25cm à 3mx2m pour certains tirages limités à 30, 60 ou 100 exemplaires), le support d'impression (mat pour le contraste et la précision inégalés, satiné pour une intensité de couleur bluffante ou brillant support similaire à ceux des galeries d'art) et la finition (caisse américaine ou cadre de suspension).

"Simon et Jean-Baptiste au poing" @Julien Benhamou

Cerises sur le gâteau et couleurs sur la photo : FeelPic cotise au “1 % for the Planet”, mouvement mondial qui fédère plus de 2 600 entreprises soutenant des associations environnementales, recourt au circuit court pour la fabrication des supports, tous réalisés en France, et imprime chez un imprimeur lyonnais labellisé Imprim'Vert.

Question prix : de 100€ à 2 500€ pour les très grands tirages en éditions très courtes.

Commandes sur  www.feelpic.com
Retrait au pop-store ou livraison à domicile.

FeelPic
6, place des Jacobins
Lyon 2e

Cerf @Marc JARDOT
Lyon @Nicolas Savignat

 

 

 

Repères

* Paris, 19 août 1839, le premier procédé photographique, le daguerréotype, mis au point par Jacques Daguerre et Nicéphore Niepce, est officiellement dévoilé. C'est un succès immense. Il prend rapidement la place des portraits en miniature dans les salons des familles bourgeoises.

* Lyon, le 17 décembre 1903, la photographie en couleurs est inventée par les frères Auguste et Louis Lumière. Les autochromes s'imposeront pendant près de trente ans jusqu’à l’apparition des procédés couleurs chimiques remplaçant sur pellicule cette fragile diapositive sur verre.

* Au cours des années 70, la photographie pénètre dans les collections publiques et privées, au même titre que le dessin et la peinture : elle brise dès lors photographie brise son isolement culturel.

 

Faire défiler vers le haut