Flicage participatif, y'en aura pour tout le monde

Un concept défendu avec tant de conviction par Ségolène Royal, et encore mis en relief il y a peu sous l'impulsion de Jean-Jack Queyranne ! Mais saviez-vous que l'UMP aussi prônait la démocratie participative ? C'est juste que celle de l'UMP est, comment dire, hum, beaucoup plus " à droite ", on s'en serait douté. Mais qu'est-ce donc que cette démocratie participative sauce UMP ? Je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous invite à la découvrir au travers des exemples qui suivent.

Dans la démocratie participative sauce UMP, vous pouvez participer à l'action de la police grâce à la délation participative, par exemple, vous pouvez dénoncer vos voisins contre monnaie sonnante et trébuchante, j'ai eu l'occasion de l'évoquer précédemment (http://www.lefigaro.fr/actualites/2007/12/04/01001-20071204ARTFIG00727-villiers-le-bel-un-appel-a-temoins-exceptionnel.php), mais aussi gratuitement par internet, média rapide, efficace et moderne (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20071207.OBS8949/la_police_du_var_met_en_place_une_messagerie_internet_d.html?idfx=RSS_notr). L'UMP a même innové récemment en obligeant à participer même ceux qui ne sont pas tenus de participer : c'est le cas du journaliste Guillaume Dasquié (http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3236,36-987822@51-986923,0.html). D'ailleurs, tout le monde participe ! Les instituteurs et les directeurs d'école aussi participent. Pour ce faire, ils remplissent des informations sur leurs élèves dans un logiciel appelé " base élèves " qui permet de ficher tout ce petit monde (http://www.humanite.fr/2007-10-04_Societe_Base-eleves-rectifie-sous-la-pression). Mais ce n'est pas tout ! Les travailleurs sociaux peuvent aussi participer, ils ont même le droit maintenant de rompre le secret professionnel en toute légalité (LOI nème 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance) pour que les Maires puissent participer à la lutte contre la délinquance, le Président du Conseil Général pouvant lui, participer, en faisant couper les prestations familiales aux familles qui elles, ne participeraient pas assez (LOI nème 2006-396 du 31 mars 2006 pour l'égalité des chances). Mais comme tout système, la démocratie participative sauce UMP n'est pas infaillible : par exemple, les avocats et les magistrats sont invités à moins participer, par contre, les Maires et les notaires, eux, ils ont le droit de participer beaucoup plus. Tiens le maire par exemple, lui, avant, il était Maire avec quelques pouvoirs de police. Maintenant, grâce à l'UMP, il est aussi juge d'application des peines (Décret nème 2007-1388 du 26 septembre 2007 pris pour l'application de la loi nème 2007-297 du 5 mars 2007) ! D'une manière générale, l'exécutif est appelé à participer beaucoup plus, tandis que le législatif et le judiciaire, et bien eux, ils doivent participer beaucoup moins.

En bref et pour résumer un peu tout cela, la démocratie participative sauce UMP, Vichy en rêvait, l'UMP l'a fait ! ! ! Remarque quand j'y pense, j'aurais presque tendance à enlever le mot " démocratie " devant " participative " moi. Bref, attendons Mars 2008 afin de participer " à l'ancienne " à la démocratie en déposant nos petits bulletins de vote dans les urnes de la République des Droits de l'Homme (pour ceux qui se poseraient la question, je parle de la France...)

Corinne Arquillière

à lire également
Rhônexpress sur son quai de départ à la Part-Dieu © Tim Douet
Une nouvelle fois, Gérard Collomb s'est opposé au scénario d'une résiliation immédiate du contrat Rhônexpress voulu par le président de la métropole de Lyon David Kimelfeld. L'élu a encore plaidé pour une médiation.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut