"Frais de livraison Chronopost" : le retour d’une arnaque par mail

C'est le retour d’une arnaque particulièrement bien ficelée qui a été améliorée. Des personnes reçoivent un faux mail de Chronopost leur demandant de payer "des frais de livraison" ou "de relivraison".

En matière d'arnaque par mail, les méthodes ont souvent les mêmes bases. Cependant, elles évoluent pour tromper plus facilement les victimes. On connaissait déjà l'arnaque aux faux frais de douane (lire ici), ou celle à l'affranchissement insuffisant (lire ici). Une version dérivée de cette dernière se fait de plus en plus régulière.

Un mail pour des frais de livraison ou de relivraison

Des Internautes reçoivent un courriel prétendument de Chronopost. Le message indique qu'il faut payer des "frais de livraison" de 2,99 euros pour permettre l'envoi du colis, ou de "relivraison" pour l'obtenir. Un faux numéro de suivi est présent, tout comme un lien pour le règlement. Ensuite, en cliquant dessus, les internautes arrivent sur un faux site Chronopost. Un formulaire les invite à laisser leurs nom, prénom, numéro de téléphone et numéro de carte bleu, cryptogramme visuel inclus.

Une copie poussée

Il s'agit clairement d'une arnaque sans aucun lien avec Chronopost, mais particulièrement bien ficelée. En effet, l'imitation est poussée plus loin que d'habitude, sans les habituelles erreurs de syntaxe et fautes qui mettent la puce à l'oreille.

Par ailleurs, le site imite plutôt bien celui de Chronopost. De même, la somme demandée est suffisamment faible pour tenter de tromper les victimes et jouer sur une décision impulsive de type "je veux recevoir mon colis rapidement donc je paye". Néanmoins, les sommes débitées ensuite seront bien plus élevées, comme toujours avec ce type d'arnaque. Les escrocs ne vont pas se contenter de 2,99 euros. Comme toujours, il est important d'effacer le mail, de ne pas cliquer dessus ou de le transmettre.

Chronopost ne demande pas de frais de livraison supplémentaire, sauf des frais de douane associés à des frais de dossier dans certains cas. Comme souvent, si vous attendez un colis, partez du numéro de livraison en le renseignant sur le site officiel. Surtout, méfiez-vous des courriels de ce genre. 

Faire défiler vers le haut