« La Traboule » dans le Vieux-Lyon, un bar associatif, anciennement le QG du mouvement d’extrême-droite Génération identitaire, aujourd’hui dissout © Antoine Merlet

Génération identitaire : des élus de gauche demandent leur dissolution

Des militants du groupuscule d'extrême-droite, Génération identitaire ont défilé samedi, rue Victor Hugo. Des élus lyonnais de gauche demandent leur dissolution.

Une trentaine de jeunes du groupuscule d'extrême-droite Génération identitaire, ont défilé samedi, dans les rues Victor Hugo et adjacentes.

Selon les informations du Progrès, cette opération de propagande consistait à "pousser la porte des commerçants, pour faire savoir qu'ils existaient". Quelques jours plus tôt, les Identitaires, distribuaient des tracs et collaient des stickers quartier Grange-Blanche et Monplaisir "pour inciter les étudiants lyonnais à les rejoindre".

Il y a quelques semaines déjà, la réouverture du bar de "La Traboule" détenu par le groupuscule d'extrême-droite avait fait débat, obligeant le maire de Lyon a expliquer cette décision au micro de BFM Lyon.

Des élus lyonnais demandent une action de l'État

Des élus de gauche lyonnais sont intervenus lors d'une séance de leur conseil d’arrondissement (3e, 4e, 7e et 8e) pour réclamer la dissolution de Génération identitaire.

« Les élus communistes lyonnais demandent à toutes et à tous, dont le maire de Lyon de se mobiliser pour obtenir une action de l’État. Le Ministre de l’intérieur doit procéder dans les plus brefs délais à la dissolution de ce groupe dangereux à la vie démocratique », écrivent-ils sur leur page Twitter.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut