© SNCF

Grève à Lyon : la SNCF va casser les prix de 5 millions de billets

La grève à la SNCF dure depuis le 5 décembre. De nombreux voyageurs ont été impactés par la grève, notamment à Lyon. Ce lundi, la SNCF annonce la mise en vente de 5 millions de billets à moins de 35 euros jusqu'à mi-avril, pour "retrouver la confiance" avec les voyageurs.

La SNCF fait un geste. Un geste fort. La directrice générale de la SNCF, Rachel Picard, a annoncé ce lundi la mise en vente, dès jeudi, de 5 millions de billets à moins de 35 euros. Des billets valables sur les TGV Inouï et OuiGo jusqu’à mi-avril.

"On voudrait dire à nos clients à quel point on voudrait qu'ils retrouvent la confiance en nous", a expliqué Picard ce lundi sur Europe 1.

5 millions de billets pas chers en vente entre le 23 et le 30 janvier

"C'est vraiment pour dire à nos clients : on est conscients de ce que vous avez subi, on fait un effort et on voudrait vraiment renouer le lien avec vous", a-t-elle poursuivi.

"On va proposer à partir de jeudi 5 millions de billets à moins de 35 euros, sur les TGV Inoui et Ouigo. Ce sera en vente pendant une semaine, du 23 au 30 janvier, pour des voyages entre maintenant et la mi-avril, jusqu'aux vacances de Pâques", a conclu la directrice générale de la SNCF, Rachel Picard.

Le trafic est presque à la normale ce lundi à Lyon

Ce lundi, 8 TER sur 10 circuleront à Lyon et dans sa région. Le trafic ne cesse de s'améliorer depuis quelques jours. Tous les TGV au départ de Lyon et qui arriveront à Lyon circuleront également lundi.

à lire également
Durant cette période marquée par le confinement et le coronavirus COVID-19, les territoires se retrouvent en première ligne pour apporter des réponses économiques et sociales. Interviewé par Lyon Capitale, le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld aborde les éléments concrets déjà en place, mais aussi ceux à venir comme une plateforme de mise en relation entre les consommateurs et producteurs locaux. Il invite également le maire de Lyon Gérard Collomb à demander des dérogations pour la réouverture de certains marchés, aujourd'hui tous suspendus. 
Faire défiler vers le haut