Le maire écologiste de Lyon Grégory Doucet
Grégory Doucet, maire de Lyon. @WilliamPham

Ils menacent le maire de Lyon sur les réseaux sociaux et se font condamner

Mardi 17 mai, deux hommes ont été condamnés à verser un euro symbolique au maire de Lyon Grégory Doucet après l'avoir menacé sur les réseaux sociaux.

"Je te croise à Lyon, je te fais tomber de ton vélo", "une balle entre les yeux", les mots sont violents. En particulier lorsqu'ils sont dirigés vers un élu de la République. Deux hommes ont écopé de 1 000 euros d'amendes avec sursis, et l'obligation de verser un euro symbolique de dommages au maire de Lyon, après avoir insulté et menacé Grégory Doucet sur Twitter. Une peine clémente qui se veut surtout symbolique.

Convoqué devant le tribunal judiciaire de Lyon ce mardi 17 mars, les deux suspects - l'un originaire d'Eure et l'autre de Bron - ont tenté de minimiser leur propos pendant l'audience le 15 février, affirme le Progrès.

Les agressions d'élus, un phénomène qui s'amplifie

Ces deux dernières années, les maires de six communes de la métropole ont été agressés physiquement : Bron, Villeurbanne, Mions, Grigny, Givors et le 8e arrondissement de Lyon. Loin d’être nouveau et cantonné aux seuls maires, le phénomène s’amplifie. Le nombre d’agressions d’élus en 2021 a augmenté de 47 % en France par rapport à l’année précédente, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Lire aussi : Agressions d’élus : comment réagissent les maires de la métropole de Lyon ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut