Sophie Terdjman est directrice d’une agence immobilier Orpi à Confluence au sud de Lyon 2.

Immobilier à la Confluence : "Ce quartier est de plus en plus attractif" assure Sophie Terdjman

Sophie Terdjman est directrice de l'agence Orpi à Confluence de Lyon 2. Sur le plateau de 6 min chrono, elle décrypte le marché et donne les bons plans sur le nouveau quartier de Confluence. Retrouvez la vidéo de l'émission.

Lyon Capitale poursuit sa série d'émission d'analyse du marché immobilier lyonnais, quartier par quartier. Aujourd'hui, c'est du quartier de Confluence dans le 2e arrondissement de Lyon, dont notre invité parle.

Sur les caractéristiques du marché du logement 

"Une des principales caractéristiques c'est ce que c'est un marché très variable, avec tout type d'habitation, de l'ancien, du neuf. Il y a un peu de tout" explique l'experte. Elle note aussi deux zones dans le quartier : près de Perrache, avec des logements anciens, et près du centre-commercial des logements neufs.

Le ticket d'entrée

Sur le ticket d'entrée, soit le budget minimal pour acheter un bien à Confluence, Sophie Terdjman développe : "Pour un T2 ou un T3, il faut compter un budget entre 300 000 et 400 000 euros. Mais comme avec Perrache, c'est deux quartiers en un seul, les prix varient beaucoup selon la zone.


"Pour l'ancien on est au minimum à 3500 euros du m2. A contrario, plus on descend la Confluence, plus on approche des 8000 euros le m2 sur du neuf".


Pour l'ancien on est au minimum à 3500 euros du m2. A contrario, plus on descend la Confluence, plus on approche des 8000 euros le m2 sur du neuf. Cependant, ce genre de prix est réservé à des appartements exceptionnels tant avec la vue, que la date de construction. C'est du neuf.

Le contexte du marché à Confluence 

"Dès lors que l'on est au prix du marché, les annonces partent très vite. Il y a beaucoup de demandes. On a l'impression que ce quartier est de plus en plus attractif car il correspond à beaucoup de critères de ce que recherchent les gens. Il est juste à côté du centre-ville, bien relié avec ses deux tramways, à deux pas de la gare de Perrache, et enfin à avec beaucoup de logements récents. Ces derniers permettent d'avoir un extérieur, et ça c'est confortable aujourd'hui, en plus d'un parking. On ne trouve pas cela de l'autre côté de Perrache. 

 

Lire aussi : (Vidéo) Immobilier à Lyon : "le ticket d'entrée est à 150 000 euros à la Croix-Rousse"

Lire aussi : (Vidéo) Immobilier à Lyon : "Il y a une stabilisation des prix" pour Franck Vitali

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut