A Lyon, l’offre se réduit, ce qui entraîne une augmentation des prix.

Immobilier à Lyon : Les prix montent et les ventes baissent 

Les chiffres du logement collectif pour le premier trimestre de l'année viennent de tomber : les prix montent et les ventes baissent.

La Fédération des Promoteurs Immobiliers de la Région Lyonnaise publie aujourd'hui les chiffres du logement collectif neuf pour le premier trimestre 2021. Ce qu'il ressort en premier dans le Rhône, est la forte baisse de réservations de logements collectifs : seulement 826 pour les ventes en détail, soit une chute de 18 % par rapport à l'année 2020. Concernant les ventes en bloc, qui concernent essentiellement les bailleurs sociaux, la baisse est encore plus forte : -24 % par rapport à 2020.


Dans la Métropole de Lyon, le nombre de réservations "s'est effondré de plus d'un tiers"


Pour la Métropole de Lyon, la pente glissante est aussi perceptible puisque le nombre de réservations "s'est effondré de plus d'un tiers", explique le communiqué. Le rapport de la Fédération du Rhône poursuit : "Cette baisse continue atteint tant les acquéreurs occupants, - 22 % avec 474 réservations, que les investisseurs privés, - 11 % avec 352 réservations." L'offre se réduit, ce qui entraîne une augmentation des prix

Un report vers la "grande périphérie"

En effet, le prix de vente en secteur libre "affiche une hausse de 6,2 % sur un an". Le prix moyen au premier trimestre 2021 dans le Rhône s'établit autour de 5 218 €/m2 habitable, et passe la barre des 6 000 €/m2 habitable dans le centre de Lyon.


Les prix du logement en grande périphérie ont augmenté de 5 % au premier trimestre 2021, s'établissant à 3 628 €/m2


Conséquence directe de cette augmentation : "un important report vers la grande périphérie" qui se traduit par une augmentation de 50 % du nombre de réservations dans ces espaces loin des grands centre-ville. L'attrait de la nature en période de confinement a, sans doute, joué dans ce sens. Les prix du logement en grande périphérie ont donc augmenté de 5 % au premier trimestre 2021, s'établissant à 3 628 €/m2.

Les inquiétudes de la Fédération des Promoteurs Immobiliers de la Région Lyonnaise

Le communiqué précise aussi que "la Fédération des Promoteurs Immobiliers de la Région Lyonnaise continue de s’inquiéter de ces évolutions. En résidentiel, la hausse des prix significative, la faiblesse du renouvellement de l’offre au sein de la Métropole et l’étalement urbain engendré, ne permettent pas d’envisager un rapide retour aux équilibres fondamentaux". Selon le rapport, la baisse des prix n'est pas encore d'actualité

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut