Loft avec piscine et jardin à la Croix-Rousse. @Espaces Atypiques
Article payant

Ancien atelier, usine, église, péniche… les logements atypiques sont à la mode

Immobilier. - Souvent chargés d’histoire, ces habitats originaux sont très recherchés dans Lyon et sa région alors que l’offre se raréfie. Avantages et inconvénients, tour d’horizon de ce qu’il faut savoir avant d’acheter.


Une ancienne usine transformée en loft confortable à l’ambiance de métal, une vieille grange devenue un studio chaleureux, une péniche avec jardin sur la Saône et vue sur Fourvière, un ancien atelier de canut retapé en T3 familial lumineux… Ils sont ce que l’on appelle “les perles rares”. Pour beaucoup, ils représentent un luxe, mais pour d’autres, ils matérialisent un besoin : celui de se sentir l’héritier d’une histoire et de faire de son logement une expérience, plus qu’un simple habitat. Ce sont les “biens atypiques”. Autrement dit, ces appartements uniques, disposant d’atouts les faisant passer dans une autre dimension que l’appartement classique, sans pour autant atteindre le label, parfois recherché, des biens de prestige.








Ce sont des biens ‘coups de cœur’, avec de l’émotion dans la prise de décision lors de l’achat" Jérémy Jehan, de l’agence spécialisée Espaces Atypiques, à Lyon







Un entre-deux qui fait de ces logis en question des endroits uniques avec un cachet indiscutable. “Nous considérons que les biens atypiques représentent 20 % du marché global du logement”, explicite Jérémy Jehan, de l’agence spécialisée Espaces Atypiques, à Lyon. Il donne ainsi sa définition de cette typologie de logements : “Ce sont des biens ‘coups de cœur’, avec de l’émotion dans la prise de décision lors de l’achat. Généralement, il s’agit de biens au style très contemporain – donc refaits et réhabilités avec soin – et dotés d’une histoire forte. Surtout, il s’agit souvent de logements principaux, non d’investissements pour en faire de la spéculation.” L’expert admet aussi refuser des dossiers jugés trop conventionnels : “Sans vouloir être péjoratif, s’il n’y a pas d’attrait particulier ou un paysage a minima intéressant, le bien n’est pas pour nous. Je pense aux maisons type années 70, 80. C’est juste que notre créneau est plus spécifique.



 

Les prix : presque du prestige


Côté prix, difficile de généraliser du fait du caractère unique de chaque bien. Autrement dit, comparer un ancien moulin devenu une maison dans le Beaujolais à une péniche du centre-ville n’a que peu d’intérêt, surtout que l’emplacement aura une influence déterminante sur le prix. D’autre part, souvent rénovés et agencés par un architecte, ces logements au style soigné sortent des grilles de prix du marché conventionnel. Jérémy Jehan analyse : “À Lyon et dans la région, le ticket d’entrée est à 300 000 euros pour un petit loft, ou un studio typé haussmannien. Mais le prix moyen est plutôt autour de 700 000 euros, quand notre échelle haute tourne autour des 3 millions d’euros. Dans ce genre d’affaires, il n’y a pas d’annonce, c’est plutôt du off market. En fonction du projet du client, la cible est généralement en off et tout se joue via le réseau privé.” Idem en ce qui concerne le marché des péniches lyonnais, où les prix d’entrée s’échelonnent autour des 600 000 euros pour 170 m2 généralement.








"Le marché est si maigre que les agents spécialisés se plient généralement aux exigences des vendeursHugo Boudjema, agent immobilier pour Recherche appartement ou maison







Reste que l’emplacement jouera puisque “les berges du Rhône, vers la place Lyautey et le parc de la Tête-d’Or par exemple, sont plus recherchées que celles de la Saône, qui se situent davantage vers la Confluence pour les péniches”, analyse Hugo Boudjema, agent immobilier pour Recherche appartement ou maison, vendant aussi des péniches à Lyon.  “Mais il n’y a pas vraiment de fourchette de prix car tout dépendra de la prestation à l’intérieur. Le marché est si maigre que les agents spécialisés se plient généralement aux exigences des vendeurs”, regrette-t-il.




Appartement dans une chapelle désacralisée à Villefranche @Espaces Atypiques


Une conjoncture favorable


Il vous reste 69 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut