Le préfet du Rhône
© Tim Douet

Incidents dans les écoles : Carenco parle de faits “mineurs”

Selon le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, il n’y a pas eu d’incident majeur dans les écoles à l’occasion de la minute de silence observée jeudi 8 janvier. Le représentant de l’État précise toutefois qu’une Atsem* et un surveillant ont “dit des bêtises – le surveillant a été suspendu”.

Selon le préfet de Rhône-Alpes, Jean-François Carenco, il n'y a eu que des incidents mineurs dans les écoles de l'académie de Lyon, à l'occasion de la minute de silence en hommage aux victimes des attentats de la semaine dernière en France.

En fait, d'après des données confirmées par un fonctionnaire travaillant pour l'inspection académique, des élèves ont refusé de prendre part à la minute de silence du 8 janvier dernier dans 26 établissements de l'académie de Lyon. Dans 7 autres cas, "des attitudes déplacées" ont été relevées et remontées.

"J'ai décidé de ne faire remonter que les faits importants", défendait Jean-François Carenco en présentant ses vœux à la presse ce mercredi. "Ce qu'on pensait qui arriverait est arrivé, là où on pensait que ça arriverait. Mais il n'y a pas eu d'incident majeur", désamorce le représentant de l’État, qui précise toutefois qu'une Atsem* et un surveillant ont "dit des bêtises". "Le surveillant a été suspendu", ajoute-t-il.

Une centaine d’incidents en France

Si le préfet se veut plutôt rassurant et affiche un certain optimisme, des témoignages de parents d'élèves, nombreux, remontés à la rédaction, font état d'incidents loin d'être anecdotiques, sans pour autant que leur gravité ait pu être vérifiée.

Du côté du ministère de l’Éducation nationale, on insiste sur l'importance de faire remonter ces incidents qui se sont produits dans les écoles, collèges et lycées à l’occasion de la minute de silence.

"À ce jour, les services académiques ont porté à notre connaissance une centaine d’incidents en France directement liés à cette minute de silence", détaille-t-on rue de Grenelle, tout en précisant que ces données sont "déclaratives" et ne concernent que les incidents qui n’ont pu être réglés par les enseignants. Ils ne constituent donc pas un recensement exhaustif des difficultés rencontrées.

* Agent territorial spécialisé de l'école maternelle.
à lire également
Le vent souffle fort à Lyon ce dimanche. Des rafales jusqu'à 70km/h sont attendues cet après-midi. Le département du Rhône est placé en vigilance jaune "vent violent" par Météo France.
Faire défiler vers le haut