Bulletins vote élections
Bulletin de vote élection présidentielle © Tim Douet

Investitures aux législatives : c'est bien parti pour Vincendet, quid de Berra ? Les dernières indiscrétions LREM à Lyon et dans le Rhône

La décision des investitures LREM pour les prochaines élections législatives (1er tour le 12 juin et 2e tour le 19 juin) est imminente. Tour d'horizon de la situation à Lyon et dans le Rhône.

Le parti présidentiel joue gros à Lyon et dans le Rhône lors des élections législatives. Ces élections, prévues le dimanche 12 juin 2022 (1er tour) et le dimanche 19 juin (2e tour), permettent l'élection des 577 députés à l'Assemblée nationale. Elles sont capitales. Les députés votent notamment toutes les lois. La répartition des sièges de députés s'effectue par tranches de population, aussi appelées des circonscriptions (environ 100 000 - 125 000 habitants par circonscription).

Dans le Rhône, il y a 14 circonscriptions. Le Rhône envoie donc 14 députés à l'Assemblée nationale. Un seul député est élu par circonscription, celui qui arrive en tête au 2e tour.

LREM et ses alliés remettent en jeu 11 sièges sur 14 dans le Rhône, ils jouent gros

Le parti présidentiel joue gros à Lyon et dans le Rhône car LREM et le Modem comptent en 11 députés sortants (sur 14 dans le Rhône). Au 1er tour de la présidentielle 2022, Emmanuel Macron est arrivé en tête dans 8 circonscriptions du Rhône, Jean-Luc Mélenchon dans les 6 autres (Lyon Cap' vous propose un récapitulatif des résultats dans chaque circonscription législative dans notre carte interactive en bas de l'article).

A Lyon, il y a 4 circonscriptions. Dans la 1ère, le député LREM sortant Thomas Rudigoz va être réinvesti. Comme Anne Brugnera, députée LREM dans la 4e circonscription.

Loic Terrenes

Dans la 2e circonscription, détenue par Hubert Julien-Laferrière, élu en 2017 sous l'étiquette LREM mais passé pendant le mandat chez Génération Ecologie, Loïc Terrenes est en pôle pour décrocher l'investiture. Il est proche d'Olivier Véran (l'un de ses anciens conseiller politique), directeur éditorial d’une maison d’édition et dirigeant d’un cabinet de conseil en affaires publiques. Il a aussi été conseiller aménagement et logement de David Kimelfeld.

Dans la 3e circonscription, Jean-Louis Touraine, député LREM, ne se représente pas. Sarah Peillon, référente départementale du mouvement En Marche, sera investie.

Le grand retour de Nora Berra ?

Dans les autres circonscriptions du Rhône, dans la 5e (Caluire - Val de Saône - Monts d'Or), la députée sortante Modem Blandine Brocard veut repartir. Mais elle est en concurrence avec l'ancienne ministre sarkozyste Nora Berra, qui a candidaté sur cette "circo". "Je ne vois pas pourquoi on déclarerait la guerre au Modem pour Nora Berra", lâche un marcheur lyonnais. Brocard reste la favorite.

Dans la 6e circonscription, celle de Villeurbanne, LREM se fait guère d'espoir dans un territoire où Mélenchon a caracolé en tête au 1er tour. Loïc Chabrier, conseiller municipal LREM / Territoires de Progrès de Villeurbanne, ancien adjoint à la culture, tient la corde. Mais rien n'est fait. Une candidature féminine est aussi étudiée.

Lire aussi : Législatives à Lyon : le gendre de Mélenchon parachuté à Villeurbanne, le maire PS vent debout

Alexandre Vindendet sur le point d'être soutenu par LREM

Dans la 7e circonscription (Rillieux - Vaulx - Bron), c'est bien parti pour Alexandre Vincendet, le maire LR de Rillieux-la-Pape, président de la fédération LR du Rhône. LREM va le soutenir. Les modalités de sa désignation ne sont toutefois pas encore calées : avec l'étiquette LREM, avec l'étiquette majorité présidentielle ou sans candidat face à lui. La députée LREM sortante, Anissa Kheder, sauf retournement de situation, ne sera pas réinvestie.

Dans la 8e circonscription (Ecully - Monts du Lyonnais), plusieurs candidats sont en lice. Dominique Despras (Modem) est évoqué dans une circonscription détenue par LR. Jean-Philippe Jal, directeur de l'Association des maires du Rhône et de la Métropole de Lyon, est également pressenti. L'ancien maire d'Ecully, Yves-Marie Uhlrich, a aussi demandé l'investiture pour Horizons, le parti d'Edouard Philippe, alliée à LREM. Mais il part de loin. Florence Asti Lapperrière, conseillère métropolitaine de Lyon, est également intéressée. Le président national des Jeunes avec Macron, Ambroise Méjean, très actif pendant la campagne, est aussi pressenti. Il a fait ses études à Lyon et veut s'investir à Lyon. Méjean pourrait être investi dans une autre circonscription du Rhône s'il n'est pas investi dans la 8e.

Dans la 9e (Villefranche - Beaujolais), l'autre circo détenue par LR, Macron est arrivé en tête au 1er tour devant Le Pen. Peu de noms bruissent sur le futur candidat LREM. Pas de surprise dans les 10e, 11e et 12e. Thomas Gassilloud (Agir) va être réinvesti dans la 10e, Jean-Luc Fugit (LREM) dans la 11e et Cyrille Isaac-Sibille (Modem) dans la 12e.

Daniel Valero©TRISTAN PARET (1)
Daniel Valero, maire de Genas. ©Tristan Paret

Dans la 13e circonscription (Décines, Meyzieu, Genas, Chassieu, une partie de Saint-Priest), les candidats à l'investiture sont nombreux. Le maire de Genas, ex-LR désormais passé chez Horizons, Daniel Valéro, est candidat. La députée sortante Danièle Cazarian pousse pour son attachée parlementaire, Sarah Tanzili, qui tiendrait la corde. Isabelle Perriet-Roux, conseillère municipale LREM de Décines, également conseillère métropolitaine de Lyon, est également évoquée. Comme Ambroise Méjean, le président des Jeunes avec Macron.

Dans la 14e circonscription (Vénissieux - Saint-Fons, une partie de Saint-Priest), le député LREM sortant Yves Blein ne devrait pas se représenter dans une circonscription où le parti présidentiel ne fonde pas beaucoup d'espoirs pour les prochaines législatives. Le nom de l'un des collaborateurs d'Yves Blein, Pierre Obrecht, est évoqué. Mais un parmi d'autres.

Dans le Rhône, LREM espère "sauver" au moins 7 circonscriptions. Réponse imminente pour les investitures, dès ce vendredi ou en début de semaine prochaine.

Lire aussi :

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut