Police lyon
© Tim Douet

Isère : 200 personnes participent à une Rave party en pleine ville

La soirée a eu lieu ce week-end sur un site industriel situé à Saint-Marcellin, en Isère.

Environ 200 personnes ont pris part à une rave party sauvage dans la nuit de samedi à dimanche, au milieu de plusieurs bâtiments désaffectés, en plein coeur de Saint-Marcellin.  Un lieu, situé à deux pas de plusieurs habitations et d'une caserne de pompiers, où un chariot a été entièrement carbonisé, où plusieurs centaines de bouteilles jonchaient le sol et où du mobilier a été renversé, rapporte Le Dauphiné ce lundi.

Tout a commencé dans la journée de samedi, lorsque plusieurs groupes de jeunes se réunissant sur des parkings de la ville ont été aperçus par les gendarmes. Alertés par ces rassemblements, ces derniers n'ont pas pu intervenir à temps. Et lorsque la rave party a débuté, il leur était dès lors impossible d'intervenir : jets de projectiles, barricades autour des bâtiments... Tout a été mis en oeuvre pour empêcher une quelconque intervention des forces de l'ordre.

Mais si la fête a pu se tenir jusqu'au dimanche matin, des centaines de participants ont été contrôlés à leur sortie aux aurores par les militaires encore présents. Plusieurs procès verbaux ont été établis à leur encontre pour non-respect du confinement.

Une plainte a également été déposée par le nouveau propriétaire du site mais, pour l'heure, rien n'indique que d'autres poursuites seront lancées par la justice, précise Le Dauphiné.

1 commentaire
  1. raslebol69 - lun 30 Nov 20 à 13 h 58

    "Plusieurs procès verbaux ont été établis" simplement, ou environ 200?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut