Collectif Jamais sans Toit
©J.Bernard

"Jamais sans toit" manifeste devant la préfecture

Mobilisés pour l’hébergement des familles en difficulté de logement, le collectif "Jamais sans toit" mène une action cet après-midi devant la préfecture.

En l’absence de convocation officielle, le collectif "Jamais sans toit" a décidé de s’inviter tout seul à la préfecture. Depuis début janvier, le collectif, qui travaille pour l’hébergement des familles en difficulté de logement, demande à être reçu par la préfecture, pour l’instant sans succès.

L’association dénonce des solutions insuffisantes pour reloger les familles dans le cadre du plan froid qui court jusqu’à la fin mars. Selon le collectif, sur les 194 enfants, répartis dans environ 80 familles en difficulté de logement, seulement la moitié se serait vue proposer un hébergement. "Il y a des mobil-homes qui ont été installés à Rillieux ou à Charbonnières et un village mobile à Vaulx-en-Velin. Certaines familles sont aussi logées à l’hôtel" explique Raphaël Vulliez du collectif. D’autres doivent compter sur la solidarité des gens. "On demande seulement que la loi soit appliquée" souligne Raphaël Vulliez. Actuellement l’école Gilbert Dru (Lyon 7e) est toujours occupée et d’autres pourraient l’être rapidement : "On nous a notamment alerté au collège Clemenceau dans le 7e, où cinq familles seraient à la rue".

Le collectif a également demandé à rencontrer Gérard Collomb pour évoquer notamment les logements inoccupés de l’agglomération. Une requête restée pour l’instant sans réponse. Du côté de la préfecture, après un premier refus le 12 janvier, le collectif s’est vu promettre une nouvelle rencontre prochainement. Pas question pour autant d’annuler le rassemblement prévu à 17h devant la préfecture cet après-midi. Le collectif continuera d’y réclamer des solutions pérennes d'hébergement pour la totalité des familles.

à lire également
La circulation différenciée monte d'un cran ce samedi 25 janvier à Lyon, suite à un pic de pollution aux particules fines. Si vélos ou passagers du réseau TCL peuvent circuler sans contrainte, pour les autres véhicules, les règles sont plus strictes. 
Faire défiler vers le haut